La production débutera en janvier à la nouvelle usine du Groupe Millet Plastics, selon Jean-Nicolas Dupéré, directeur d’usine, Dominique Millet, président de la filiale canadienne, et Jean-Claude Crolas, directeur technique.

Groupe Millet Plastics en mode recrutement

L’implantation à Granby de la société française Groupe Millet Plastics est de plus en plus concrète. L’entreprise est en mode recrutement afin d’être en mesure de démarrer la production en janvier 2019.

Une quinzaine d’opérateurs prêts à suivre une formation rémunérée de 900 heures, menant à l’obtention d’un diplôme d’étude professionnelle (DEP), sont actuellement recherchés, par le biais de l’organisme Emplois Compétences. La formation, qui débutera le mois prochain, se déroulera en salle à Granby quatre jours par semaine, tandis que l’autre journée sera plus « terrain ». Les participants se rendront alors dans les locaux de PlastiCompétences à Magog, explique Dominique Millet, président de la nouvelle filiale canadienne du Groupe Millet.

Celui-ci était récemment de passage à Granby pour suivre l’avancement des travaux de construction et préparer l’entrée en production de l’usine, qui sera spécialisée dans la fabrication d’emballages en plastique par la technologie de l’extrusion par soufflage, pour le secteur de l’agroalimentaire. Plus concrètement, Millet produira des bouteilles de plastique de 93 ml et 200 ml destinées à la consommation alimentaire.

La nouvelle entreprise propose des emplois permanents, à temps plein. Plusieurs avantages sociaux, dont certains (primes de déplacement, d’assiduité, etc.) sont offerts dans les autres usines du groupe en France, sont inclus dans la rémunération, note le directeur de l’usine à Granby, Jean-Nicolas Dupéré.

Groupe Millet Plastics est aussi notamment à la recherche d’un technicien de maintenance, d’un directeur technique et de chefs d’équipe.

Phase deux ?
L’investissement pour l’implantation de l’entreprise en sol québécois avait d’abord été estimé à 15 millions de dollars, mais il avoisine désormais 17 millions, selon Dominique Millet. Les travaux de construction vont bon train. Les premières pièces d’équipements sont attendues vers la fin du mois de novembre. Une machine par mois sera par la suite mise en place jusqu’en avril 2019. « La phase un va être opérationnelle à 100 % en juillet 2019 », note le président du Groupe Millet au Canada.

Les dirigeants de l’entreprise familiale, dont les racines se trouvent dans la région du Jura en France, espèrent être en mesure de mettre en place la phase deux de développement rapidement. Si tout se déroule comme prévu, l’usine pourrait rouler au maximum de sa capacité en janvier 2020. Cela nécessiterait alors de doubler les effectifs, souligne M. Millet. Une cinquantaine de personnes pourraient ainsi travailler aux installations de la PME, situées rue Arthur-Danis.

Il est prévu, pour la première phase, qu’une partie de la production d’une autre usine du groupe, située à Lebanon, en Pennsylvanie, soit transférée à Granby. Cela permettra au Groupe Millet Plastics de produire de nouvelles bouteilles de cinq gallons aux États-Unis. De nouveaux équipements permettant de produire une bouteille toutes les 15 secondes y seront mis en marche cet automne.

La signature d’un contrat avec un client local potentiel pourrait permettre d’enclencher la phase deux, à Granby.

« Depuis trois ans, notre chiffre d’affaires progresse petit à petit. Mais en 2019-2020, on va passer une grande étape, grâce au marché nord-américain. On sent actuellement que le potentiel de croissance est plus grand en Amérique du Nord qu’en Europe », souligne Dominique Millet.