Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Flexpipe s’installera prochainement dans leurs nouveaux locaux de la rue Racine à Farnham.
Flexpipe s’installera prochainement dans leurs nouveaux locaux de la rue Racine à Farnham.

Flexpipe déménage

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La pandémie a bousculé bon nombre d’entreprises qui ont dû passer en mode télétravail en un claquement de doigts. Cette nouvelle approche incite aujourd’hui des employeurs à mettre en place un modèle hybride entre le travail à la maison et au bureau. C’est ce que proposera l’entreprise Flexpipe en accueillant ses employés dans un nouvel environnement adapté à cette réalité.

La compagnie établie à Farnham travaillait sur un projet de construction d’une nouvelle usine quand la pandémie a frappé. Les plans étaient déjà dessinés et le terrain était sur le point d’être acheté. Or, l’entreprise a vu ses revenus diminuer. Le personnel de bureau s’est retrouvé en télétravail.

« Comme tout le monde, je pensais que la pandémie allait durer juste un temps. Notre projet est resté sur la glace plus longtemps que prévu et on a mis en place le télétravail. On devait construire des bureaux surtout pour accueillir plus de personnel, avoir plus d’espace, donc on a annulé le projet », explique Julien Depelteau, cofondateur de l’entreprise spécialisée dans la fabrication d’équipements modulaires sur mesure.

Les activités de Flexpipe se déroulent dans deux bâtiments situés côte à côte qui appartiennent au Fonds de développement Farnham-Rainville sur le boulevard Magenta. En plus d’être à l’étroit dans la section administrative, les employés doivent faire la navette entre les bâtiments, notamment pour y transporter la matière première. « On va gagner en productivité parce qu’on aura un seul bâtiment », estime l’entrepreneur.

La compagnie pliera donc bagage et déménagera le 1er juin à une nouvelle adresse qui correspond mieux à ses besoins actuels et futurs. Durant cette opération, les activités seront sur pause deux ou trois jours pour éviter d’affecter le carnet de commandes.

L’usine ainsi que les bureaux seront tous regroupés dans un immeuble de la rue Racine d’une superficie de 50 000 pieds carrés, soit 29 000 pieds carrés de plus qu’à l’heure actuelle. Flexpipe investit des sommes colossales dans ce projet qui se chiffre par centaines de milliers de dollars. Elle sera locataire et occupera environ 75 % de la superficie totale du bâtiment.

« On améliore les bureaux pour les mettre au goût du jour. C’est un beau bâtiment, décrit M.Depelteau. Côté usine, le propriétaire avait déjà fait certaines améliorations. C’est beaucoup plus à air ouvert. C’est super éclairé. »

Le cofondateur de l’entreprise spécialisée dans la fabrication d’équipements modulaires sur mesure, Julien Depelteau.

La nouvelle politique de télétravail de l’entreprise — les employés du département administratif devront travailler dans les locaux de Flexpipe deux jours par semaine selon un horaire défini et les trois autres jours à la maison ou au bureau — a aussi incité les propriétaires à offrir un environnement de travail totalement différent et attrayant.

La cafétéria aura des allures de cuisine au chalet où les employés pourront se réunir pour discuter autour d’un café le matin, par exemple. Les employés auront également de quoi se divertir avec une section où jeux de société et arcades seront à leur disposition.

Les espaces de bureaux seront plus petits et seront disponibles pour tous — pas de place attitrée —, mais les lieux où les échanges et les rencontres se dérouleront seront plus grands.

« Les deux jours où les employés sont là, on veut qu’ils se retrouvent, qu’ils aient du plaisir à se retrouver. On est deux jours au bureau, c’est deux jours qui brisent l’isolement, qu’ils voient leurs collègues. On essaie de faire quelque chose qui est optimal », décrit M. Depelteau.

L’année 2021 sera marquée par leur déménagement, mais également par l’achat d’une résidence au Costa Rica où les employés pourront y séjourner gratuitement pour travailler ou profiter de leurs vacances.