Laurence Brunelle et Sami Aumont ouvriront les portes de Les Petits trésors le 18 avril.

Du sans gluten pour les gourmands

Les dents sucrées de Granby pourront sous peu inscrire une nouvelle adresse à leur carnet. La pâtisserie Les Petits trésors ouvrira ses portes rue Court, dans le local laissé vacant il y a quelques mois par le fleuriste Pat et tralala.

Il y en aura pour tous les goûts et tous les estomacs, c’est certain : le commerce proposera des desserts et des pâtisseries sans gluten, sans lactose et sans arachides. Le menu comptera également des pizzas sans gluten, des sandwichs et des cakes salés, tous préparés par Laurence Brunelle et Sami Aumont, les copropriétaires de l’entreprise.

La grande aventure des Petits trésors, elle, a débuté vers 2014. Pendant qu’elle tenait une garderie à domicile, Laurence a entrepris de concocter des desserts à proposer à d’autres gourmands qui, comme elle, sont intolérants au lactose. Avec l’aide de Sami, son partenaire en affaires comme dans la vie, ils ont élaboré des recettes sans gluten pour les rendre accessibles au plus grand nombre. « C’est vraiment difficile de trouver des desserts sans lactose, relève Sami. Il n’y avait rien de plus sophistiqué pour cette clientèle-là. »

Texture et goût sont les éléments-clés d’un dessert réussi. « La différence avec un dessert “normal”ne doit pas être perceptible, souligne Laurence. Il faut qu’en mangeant, on ferme les yeux et qu’on se dise “wow” ! »

La jeune entreprise s’est rapidement fait connaître puisque ses mignardises ont, au fil des semaines et des mois, été vendues dans deux épiceries de Boucherville et de Longueuil, chez Pain Pain, Le Four du Roy et dans plusieurs succursales de la chaîne Avril, pour ne nommer que celles-là. Avant d’avoir pignon sur rue à Granby, elle a aussi fait découvrir ses produits dans plusieurs marchés publics de la région et de l’extérieur. « Ça nous a permis de tester l’intérêt des gens pour nos produits », explique Laurence.

L’appétit des affaires
Voilà que le goût d’aller plus loin s’est manifesté, et en mars dernier, le couple s’est porté acquéreur de l’édifice qui abritera son commerce. « On était rendus serrés à la maison, et les gens ne pouvaient pas venir nous voir pour acheter nos produits, raconte la jeune pâtissière. Et puis, après cinq ans, on est prêts!»

D’ici la grande ouverture, tout aura été rénové pour faire place à quelques places assises, un joli comptoir et une cuisine spacieuse où sera concentrée la production des desserts. Sami cuisinera principalement les produits destinés à la vente et aux épiceries tandis que Laurence s’attardera surtout sur les gâteaux — d’anniversaire ou de mariage par exemple — qui nécessitent une touche artistique supplémentaire.

Si la clientèle est au rendez-vous, les copropriétaires rêvent d’ouvrir une nouvelle succursale et, pourquoi pas, de produire leurs desserts à plus grande échelle. Rien n’est exclu et tout est possible pour le couple qui a l’appétit des affaires depuis très longtemps. Avant de se tourner vers la pâtisserie, le couple avait, entre autres initiatives, fondé Les Anges-Gardiens, un service de surveillance domiciliaire.

Voyage dans le temps
Une soirée d’ouverture permettra aux palais curieux de découvrir Les Petits trésors le 18 avril prochain, entre 17 h et 19 h, sous une thématique rétro des années 1960.

L’ambiance de la boutique sera d’ailleurs inspirée de cette période festive. Musique, décoration, choix des couleurs, personnel vêtu à la mode de l’époque : c’est un voyage dans le temps que Laurence et Sami comptent proposer à leurs clients.

« Il y avait un côté festif et funky qu’on aimait beaucoup, indique Sami. On aime beaucoup ce qui se dégage de cette époque-là ! »