Benoit Brodeur, propriétaire de Daigle Express Transport, a fait l’acquisition de GLB Transport, qui appartenait à Luc Barbarie.

Daigle Express Transport fait l’acquisition de GLB Transport

Le secteur du transport est en mouvement. Daigle Express Transport a récemment fait l’acquisition de GLB Transport. Une transaction qui permet aux deux entreprises de Granby d’unir leurs forces et de composer avec la croissance.

« C’est une transaction qui va nous permettre de grossir, de créer de l’emploi dans la région. On a maintenant une bonne capacité de prendre de l’expansion », a affirmé vendredi Benoit Brodeur, désormais propriétaire unique des deux entreprises qui emploient près de 75 personnes au total.

Les détails de la transaction demeurent confidentiels.

M. Brodeur, un entrepreneur de 36 ans, était déjà au volant de Daigle Express Transport depuis 2014, après en avoir fait l’acquisition de Paul Daigle.

C’est d’ailleurs Benoit Brodeur qui a pris l’initiative l’an dernier de contacter Luc Barbarie, propriétaire de GLB Transport, afin de sonder son intérêt à vendre son entreprise. Son coup de fil est arrivé au moment opportun. M. Barbarie souhaitait ralentir ses activités et la relève était inexistante. Il envisageait vendre le terrain et la bâtisse de l’entreprise à un acheteur potentiel et la flotte de camions à un autre.

Il se réjouit aujourd’hui d’avoir pu conclure une entente avec un entrepreneur de Granby, qui partage les mêmes valeurs que lui. « Il y a d’autres options qui se sont présentées, mais j’aimais mieux aller avec un gars comme lui pour être sûr de garder le noyau que j’ai bâti depuis 10 ans. [...] Je suis le gars le plus heureux au monde », lance Luc Barbarie, qui continue à veiller au développement des affaires au sein de la nouvelle entité.

Distinctes

Selon Benoit Brodeur, les deux entreprises n’étaient pas en compétition directe. Daigle Express Transport est spécialisée dans la distribution pour ses clients locaux, tandis que GLB Transport fait davantage dans le transport de petits lots pour une flopée de clients à travers le Canada.

« Pour grossir mon offre de services, c’était une très belle acquisition. Ça nous permet d’offrir plus de choix aux clients. Ça va nous permettre de grossir à l’interne et de poursuivre la croissance de l’entreprise », estime Benoit Brodeur, qui est épaulé par sa conjointe, Émilie Messier.

Selon M. Brodeur, chacune des entreprises conservera son entité distincte. Aucun changement de nom n’est prévu. Les deux demeureront aussi chacune à leur adresse respective : rue Saint-Jude Sud pour Daigle Express Transport et rue du Luxembourg pour GLB Transport. La croissance future de l’entreprise pourrait d’ailleurs passer par la rue du Luxembourg, où il y a encore de l’espace pour un éventuel agrandissement des locaux.

La complémentarité se manifeste en outre dans les installations respectives des entreprises. L’une est bien équipée pour la mécanique de la flotte de camions, l’autre pour l’entreposage, font valoir les partenaires.

GLB Transport ayant connu une croissance en accélérée au cours des deux dernières années, Benoit Brodeur affirme d’abord s’affairer à revoir la structure de l’entreprise.

Avec quelque 40 camions et 85 remorques qui sillonnent les routes, l’entrepreneur souhaite aussi veiller à optimiser les déplacements. « Il y a des enjeux majeurs en transport, dont en environnement. On se le fait dire. Je me suis dit que plus j’ai des camions, plus je suis capable de maximiser les déplacements », dit Benoit Brodeur.