La directrice générale de la Chambre de commerce Haute-Yamaska, Claude Surprenant, fait partie des finalistes dans la catégorie Leadership - Prix Jean-Paul Létourneau.
La directrice générale de la Chambre de commerce Haute-Yamaska, Claude Surprenant, fait partie des finalistes dans la catégorie Leadership - Prix Jean-Paul Létourneau.

Claude Surprenant en nomination au Gala des chambres de commerce

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
La directrice générale de la Chambre de commerce Haute-Yamaska, Claude Surprenant, fait partie des finalistes dans la catégorie Leadership - Prix Jean-Paul Létourneau en vue du Gala des chambres de commerce du Québec, qui se tiendra le 18 novembre prochain.

En poste depuis trois ans, Claude Surprenant en sera à sa première nomination à cet événement organisé par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), qui se déroulera de façon virtuelle cette année.

«Je suis très contente, pour moi, mais aussi pour les autres nommés dans la catégorie. Dans le milieu des chambres des commerce, on se connaît tous un peu, on s’entraide, et je suis très contente pour eux également.»

Mme Surprenant ajoute que ce prix en est un d’équipe, et qu’elle «a de quoi être fière». «Avec les derniers mois qu’on vient de vivre, c’est un baume au coeur. Ça vient souligner tous les efforts que j’ai mis.»

Présidé par Alexis Gerbeau, le jury du concours est composé d’anciens directeurs généraux de chambres de commerce. Cette année, 21 finalistes sont répartis dans cinq distinctions du concours, soit Projet innovant, Hommage au bénévolat, Leadership, et Chambre de l’année (Petite et Grande).

Lors du gala de l’an passé, Simon Turcotte, bénévole siégeant sur le conseil d’administration de la Chambre de commerce Haute-Yamaska, avait remporté les honneurs dans la catégorie «Hommage au bénévolat – Prix Arthur P. Earle».

«La crise sanitaire que nous connaissons depuis plusieurs mois a poussé les chambres de commerce de partout au Québec à se surpasser. Elles ont brillé par leur dévouement, leur travail et leur détermination. Le dévoilement des finalistes permet de mettre en lumière ces personnes qui ont fait un travail remarquable tout au long de cette année tumultueuse», fait valoir Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.