Les cofondateurs de l’entreprise granbyenne Bon vivant, Darko Popovic et Jérémie Aubut.

Chanvre alimentaire: l'entreprise Bon vivant gagne son pari

La jeune entreprise granbyenne Bon vivant a bouclé avec succès sa campagne de sociofinancement, ce qui lui permettra de lancer la production de sa gamme de barres au chanvre au cours des prochains jours.

« On est vraiment satisfaits de la réponse du public. Chaque petit montant a fait la différence. [...] On a franchi une étape très importante. Maintenant, on peut regarder en avant », a confié en entrevue Darko Popovic, qui a plongé dans l’aventure de Bon vivant avec Jérémie Aubut.

Les entrepreneurs ont lancé il y a près d’un mois une campagne de financement via la plateforme La Ruche Estrie. Leur but était d’amasser 6000 $ d’ici au 13 octobre afin de démarrer officiellement la production de leurs barres.

En date de jeudi, la compagnie avait recueilli 6075 $ grâce à une centaine de contributeurs.

Rappelons que les associés, épaulés par Entrepreneuriat Haute-Yamaska, un volet de Granby Industriel, ont mis les bouchées doubles pour que leur projet se matérialise. Le duo, qui a établi son quartier général dans les locaux de L’impérial, rue Cowie à Granby, a également travaillé de concert avec un nutritionniste pour développer sa gamme de barres au chanvre: l’une combine les saveurs de café et de chocolat, la seconde la pomme puis la cannelle et la troisième, bleuets et canneberges. Il s’agit de produits végétaliens, sans gluten et sans noix. De plus, chaque barre renferme entre autres des protéines, des fibres ainsi que des oméga 3.

« On adore la nourriture à base de chanvre, mais on ne savait pas trop comment l’intégrer à notre alimentation quotidienne. Ça ne fait pas encore partie de la diète au Québec, mais c’est en forte croissance. Alors, ça a piqué notre curiosité. Notre concept, c’est de sortir le chanvre de la marginalité en le rendant plus accessible », avait indiqué Jérémie en septembre à La Voix de l’Est.

À ce chapitre, le tandem pourra bientôt dire mission accomplie. Selon Darko, les premières barres devraient sortir de la chaîne de production d’ici la fin octobre pour se retrouver dans les présentoirs de nombreux points de vente. On parle notamment des succursales Metro de Granby, Bromont, Farnham et Waterloo. Les produits seront aussi disponibles chez Les Fours du Roy et Interplus à Granby, de même que dans l’Épicerie futée de Bromont.

En parallèle, les jeunes hommes d’affaires multiplient les rencontres avec des distributeurs potentiels. Des accords seraient sur le point d’être conclus, a fait valoir Darko. La vente virtuelle est également au programme.

Pour de plus amples renseignements à propos de la compagnie en démarrage, consulter le site bonvivant.bio.