Philippe Beauregard est l’un des lauréats des bourses d’honneur du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Bourses de 25000$: quatre jeunes entrepreneurs d'ici raflent la mise

Quatre entreprises de la région ont remporté chacune une bourse d’honneur de 25 000 $ dans le cadre d’un concours du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Philippe Beauregard, du Potager Mont-Rouge Halte gourmande, à Rougemont, compare le processus par lequel il est passé à l’émission Dans l’œil du dragon. Il a dû convaincre un jury que son projet méritait d’être soutenu et a réussi son pari. Il compte bien investir cette somme inattendue dans des actions de plus en plus vertes.

À Granby, le pharmacien Alexandre Chagnon a séduit les juges avec son site Question pour un pharmacien, tandis que Vignes chez soi et Loupiot tanière familiale sont aussi lauréats.

Pour Caroline Fontaine, propriétaire des Vignes chez soi, ce coup de pouce est bienvenu. « On vient de se relocaliser à Granby. On a beaucoup de dépenses et de projets, donc ça va nous aider à les réaliser et nous permettre de redonner à la société. »

Le kiosque destiné à la vente d’arbres fruitiers, situé à l’avant du terrain, route 137, figure parmi ces projets. « On voudrait engager quelqu’un qui a des problèmes de santé mentale pour l’aider à avoir un travail. » Il y a aussi les fleurs mellifères pour attirer les abeilles. Lors de la journée portes ouvertes du 18 mai, une telle fleur sera offerte aux visiteurs afin qu’ils la plantent dans leur jardin afin d’attirer les abeilles.

Les affaires vont bien pour la jeune entreprise qui ne cesse de grandir. Vignes chez soi propose une trentaine de variétés de vignes de raisins de table pour la maison.

Question pour un pharmacien est aussi en croissance constante. « Je suis en discussion avec le ministère de la Santé depuis belle lurette, alors j’espère que ce prix-là va me permettre d’aller rencontrer les bonnes personnes au ministère », commente le pharmacien Alexandre Chagnon. Il souhaite intégrer d’autres professions à sa plateforme qui permet à des individus de poser des questions de santé à un pharmacien. Il pense notamment aux nutritionnistes, aux chiropraticiens ou aux podiatres. Le but étant toujours d’éloigner les patients des urgences, si leur situation ne le requiert pas.

Pour l’instant, le site web s’adresse aux Québécois francophones et anglophones, mais des citoyens d’autres provinces pourront bientôt poser eux aussi leurs questions, même s’ils peuvent déjà consulter les réponses.

Stimuler l’entrepreneuriat

« C’est tellement une aide substantielle! On est habitué d’avoir des concours où les bourses sont de quelques milliers de dollars. 25 000 $ c’est super, mais c’est surtout la reconnaissance du ministère qui me fait plaisir. Le ministère reconnait le travail de Question pour un pharmacien. »

Il ne nous a pas été possible de parler à l’une des propriétaires de Loupiot, tanière familiale.

Ces bourses visaient à compléter l’offre de financement traditionnel et de stimuler l’entrepreneuriat québécois. Le concours s’adressait aux entrepreneurs âgés de 18 à 35 ans qui mènent des projets pour la création d’une nouvelle entreprise ou le développement de leur entreprise en activité depuis moins de cinq ans.

En plus de la bourse de 25 000 $, les gagnants pourront bénéficier de mentorat avec le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

Près de 700 candidatures ont été soumises. L’appel de candidatures avait été lancé à l’automne 2018. Après une première sélection, les finalistes ont été invités à présenter leur projet aux membres des tables d’action en entrepreneuriat de leur région.