La conversion à l’électricité de ce roadster Honda S2000 2006, dont le moteur thermique était sauté avant l’acquisition par Guillaume André, a nécessité plus de 1000 heures de travail à trois hommes.

Un Roadster Honda S2000 électrisant

CHRONIQUE / Guillaume André vient de réaliser un défi technique de taille, soit d’électrifier un roadster Honda S2000.

«Ça fait un bout qu’on voulait faire des conversions à l’électricité de véhicules», confie Guillaume André, membre de Véhicules électriques Simon André, une entreprise familiale qui se spécialise dans la vente de véhicules électriques d’occasion à Trois-Rivières.

«Cependant, on vise ce créneau à long terme. Ça va venir», ajoute-t-il, en précisant que ce ne sera pas offert au grand public. Ne vous attendez pas à que ce soit offert pour convertir des Honda Civic, par exemple.

«Et on ne vise pas nécessairement le marché québécois, mais plus le marché américain.»

Il explique que les coûts et les efforts rattachés à de telles conversions vers l’électricité sont trop élevés. Ce serait impensable de faire ça à grand volume.

«C’est complexe de convertir un véhicule en respectant les règles au Québec et que ce soit revendu à un prix raisonnable. Nous préférerons plutôt faire affaire avec des clients provenant d’États américains où les règles sont plus souples.»

Il vise surtout le marché de la voiture de performance, le hors-route et la course, notamment. Car il s’agit d’une activité qui est malmenée en raison des campagnes antibruit et de la fermeture de plusieurs circuits au cours des dernières années.

«Les courses de véhicules électriques vont prendre de l’ampleur», prédit M. André. «Elles feront moins de bruit. Même le Grand Prix de Trois-Rivières veut développer des séries de courses électriques.»

Quart de mille

Par ailleurs, le premier test de ce roadster était une épreuve de quart de mille au Napierville Dragway, le dimanche 23 septembre dernier.

Le S2000 a réalisé un chrono de 11,06 secondes. Un temps respectable, selon Guillaume André. «C’est un très bon temps. C’est plus que les Tesla Performance», dit-il. «Ça ressemble aux temps des véhicules exotiques [genre Lamborghini, Ferrari, etc. ndlr].»

M. André ajoute que ce temps pourrait être amélioré. Il vise un chrono de 9,5 secondes sur le quart de mille (402 mètres). «Aussi, on a eu quelques petits problèmes, dimanche dernier. Il faut dire que c’était la première fois qu’on le testait.»

Il faut préciser que le S2000 est plus léger qu’une Tesla S et aussi 500 kilogrammes moins lourd qu’une Chevrolet Volt.

Plus de 1000 heures

La conversion à l’électricité du roadster Honda S2000 2006, dont le moteur thermique était sauté avant l’acquisition par Guillaume André, a nécessité plus de 1000 heures de travail à trois hommes.

Lui et ses deux collègues ont recyclé deux batteries d’une Chevrolet Volt 2017 déclarée perte totale. Ils ont aussi rescapé le moteur d’une Tesla S P100D qui a été modifié pour lui donner une puissance supplémentaire de 75 kilowatts (équivalent à 100 chevaux). Ensuite, le chargeur interne provient d’une Chevrolet Bolt 2017.

Le tout donne un véhicule électrique ayant 32 kWh utilisables dans ses batteries. L’autonomie est estimée à 160 kilomètres.

Pour Guillaume André, ce n’était pas un problème de trouver toutes ces composantes. Son commerce se spécialise dans la remise sur route de véhicules accidentés et ont plusieurs contrats avec les compagnies d’assurances.

«La très grande majorité des composantes proviennent du recyclage de pièces. Très peu de pièces neuves, mis à part le filage et l’écran tactile de 10 pouces qu’on a mis sur le tableau de bord [d’origine]», explique-t-il.

Pour mener à terme ce projet de conversion, l’Institut du véhicule innovant (ou l’IVI), situé à Saint-Jérôme, a apporté son soutien.

La vidéo partagée sur Facebook, avant l’épreuve du quart de mille à Napierville, le dimanche 23 septembre : bit.ly/2R7DpBj Et celle du quart de mille : bit.ly/2DDafHH

+

DONNÉES TECHNIQUES

Véhicule converti : Honda S2000 2006

Moteur : électrique de 475 kW, 1400 ampères (équivalent à 636 ch, rescapé d’une Tesla Performance)

Batteries : deux, tirées d’une Chevrolet Volt 2017, 32 kWh utilisables, branchées sur un chargeur de Chevrolet Bolt de 7,2 kW

Poids total : 1375 kg (dont 60 % à l’arrière)

0 à 100 km/h : 2,4 s

Quart de mile (estimé) : 9,5 s

Autres caractéristiques : levier de vitesses de Chevrolet Bolt, écran numérique Parker IQAN de 10 pouces