Le directeur de la recherche et de la conservation au Zoo, Patrick Paré, affirme que le Zoo travaille sur un nouveau projet qui se déploierait dans trois parcs à Granby.

Zoo de Granby: un parcours nature 2.0 dans trois parcs

Le Zoo de Granby multiplie ses gestes de conservation et d’éducation en nature. Son nouveau projet: le développement d’une application mobile, « Granby Nature 2.0, le parcours Explo-Éco », qui permettrait de s’amuser tout en apprenant sur la faune et la flore dans trois parcs de Granby.

Cette initiative est en quelque sorte la suite logique du projet de conservation réalisé par le Zoo de Granby aux Boisés Miner au cours des dernières années, a relevé jeudi le directeur de la conservation et de la recherche, Patrick Paré. Ce travail a d’ailleurs permis à l’institution de s’illustrer au niveau national. Le Zoo a remporté le prix Peter Karsten pour la conservation remis par Aquariums et zoos accrédités du Canada (AZAC).

« On est rendu à une phase où on voudrait bonifier la sensibilisation sur le terrain et augmenter l’effet des panneaux d’interprétation qu’on a un peu partout aux Boisés Miner. (...) C’est aussi pour aller chercher une clientèle qui sort moins dehors, comme les jeunes. Les jeunes familles ont aussi moins le temps de sortir. Peut-être qu’une application comme celle-là va inciter les gens à le faire. Comme il y a aussi du vidéo, c’est l’fun d’écouter quelque chose d’un peu humoristique réalisé par des spécialistes, qui nous donnent des conseils », fait valoir Patrick Paré.

Trois parcs

Selon le directeur de la conservation et de la recherche au Zoo, si le financement est au rendez-vous, Granby Nature 2.0 se déploiera l’an prochain aux Boisés Miner, mais également le long du Sentier de la rivière, aménagé par la Ville en bordure de la rivière Yamaska, ainsi qu’au parc Terry-Fox.

Il est ainsi prévu que des panneaux d’interprétation soient installés dans ces deux derniers parcs. Ils s’ajouteront à ceux des Boisés Miner. La faune ailée sera particulièrement mise à l’honneur au parc Terry-Fox, un endroit prisé par les observateurs d’oiseaux, relève Patrick Paré.

Celui-ci affirme que le projet veut permettre l’exploration, la découverte et l’approfondissement des connaissances sur la faune et la flore dans un contexte ludique. La technologie sera mise à profit, mais l’expérience quatre saisons se vivra dans la nature, plutôt que derrière un écran.

Le Zoo de Granby aimerait travailler à nouveau avec la firme Version 10, avec laquelle elle a développé l’application mobile Dinozoo. Cette dernière invite les visiteurs à participer à une aventure dans l’espace réel, alors qu’ils incarnent des paléontologues qui collectionnent des œufs de dinosaures disséminés par géolocalisation sur le site du Zoo.

« Quand on a vu l’application qu’ils ont faite au Zoo, c’est exactement ce que je voulais pour les Boisés Miner. Granby a aussi une application pour son zoo virtuel. Elle devient techno. L’idée a plu quand je l’ai soumise à la Ville », dit Patrick Paré.

Partenaires

Les coûts totaux du projet sont estimés à 75 000 $. Une demande de subvention de 50 000 $ a été déposée auprès d’un organisme qui œuvre en environnement. Celui-ci aurait démontré de l’intérêt, selon M. Paré. Sa réponse est attendue d’ici la fin de l’année.

La Ville de Granby a confirmé en début de semaine une aide financière de 7000 $ pour la conception et la production de panneaux d’interprétation pour le parc Terry-Fox. Une contribution de 3000 $ en services municipaux est aussi prévue.

La Fondation du Zoo de Granby, le Club des observateurs d’oiseaux de la Haute-Yamaska, ainsi que l’OBV Yamaska, devraient aussi participer à ce projet que Patrick Paré qualifie de « novateur ». « On ne voit pas beaucoup ça ailleurs », dit-il.

Si la subvention souhaitée est au rendez-vous, le Zoo de Granby prévoit être en mesure de lancer son parcours Explo-Éco en décembre 2019.