Le Zoo de Granby a fait l’acquisition en décembre dernier de deux terrains rue Saint-Jude Nord, près du stationnement secondaire qu’il possède déjà rue des Colombes.

Zoo de Granby: plus de 4 M$ pour deux terrains

Le Zoo de Granby a fait l’acquisition en décembre dernier de deux terrains rue Saint-Jude Nord, situés à un jet de pierre du stationnement secondaire qu’il possède déjà rue des Colombes. Une transaction de 4,4 millions de dollars, a appris La Voix de l’Est.

Le directeur général du Zoo de Granby, Paul Gosselin, n’était pas disponible vendredi pour commenter cette information. Mais tout porte à croire que ces terrains seront utilisés comme stationnement.

M. Gosselin a d’ailleurs affirmé en début de semaine, en marge de la conférence de presse portant sur la construction d’un nouveau pavillon pour le volet Affaires et Événements, qu’une annonce serait bientôt effectuée au sujet du stationnement puisque le nouveau bâtiment sera construit à la limite du parc aquatique Amazoo et du stationnement principal. Une quarantaine de cases seront sacrifiées dans l’opération.

« Ça ajoute au défi qu’on avait déjà. Mais, dans les prochaines semaines, on va annoncer des nouveautés en matière de stationnement qui vont nous permettre en bonne partie de solutionner notre problématique », avait alors déclaré le DG, sans toutefois entrer dans les détails.

Transaction

C’est de la Résidence funéraire Bessette que le Zoo de Granby a acquis deux terrains situés de part et d’autre de la rue Saint-Jude. Ces terrains sont actuellement non aménagés. Le plus vaste, au 68, rue Saint-Jude Nord, a une superficie de 35 697 mètres carrés (384 239 pieds carrés). Acquis au coût de 3,7 millions de dollars, il se trouve à l’arrière du cinéma Élysée, entre la résidence funéraire et la succursale de la SAQ.

L’autre, au 48, rue Saint-Jude Nord, occupe 6558 mètres carrés (70 589 pieds carrés), à l’intersection des rues Saint-Jude, des Colombes et Yvon. Le prix de vente a été fixé à 682 000 $.

Le Zoo de Granby a acquis en 2013, pour 4 M $, un terrain de quelque 500 000 pieds carrés rue des Colombes, où un stationnement secondaire y a depuis été aménagé. Celui-ci est utilisé les journées de fort achalandage. Un service de navettes permet aux visiteurs de joindre le site principal. Le trajet et le débarcadère des navettes ont d’ailleurs été révisés l’été dernier pour optimiser l’opération. Rappelons que pas moins de 703 000 personnes ont franchi les guichets de la populaire attraction touristique durant la saison estivale.

Espace

La gestion de l’espace est de plus en plus un enjeu sur le site principal du Zoo, alors que la direction de l’organisme à but non lucratif a élaboré un ambitieux plan directeur pour les 12 prochaines années. Des investissements de 41 M $ sont prévus. Le gouvernement du Québec a annoncé l’an dernier un soutien financier de 18 M $.

Sont notamment prévus dans la première phase : la modernisation des espaces des rhinocéros et des hippopotames ainsi que l’arrivée dans le monde de l’Asie des dholes et des saros, de nouvelles espèces. De nouveaux espaces pour l’éducation, la conservation et la recherche sur la biodiversité seraient aussi dans les cartons.

Le directeur général a laissé savoir en début de semaine que deux vieux bâtiments du Zoo, soit le Refuge et celui qui abritait les quartiers des gardiens, seront démolis. Les gardiens ont déjà été relocalisés temporairement dans le pavillon Bourget, autrefois le Carrefour du Bingo. Leur nouveau pavillon devrait être reconstruit en périphérie du Zoo, de façon à laisser le plus d’espace possible « à l’expérience et aux animaux », affirme Paul Gosselin. « Dans la stratégie, on essaie de repositionner tout ce qui est administratif en périphérie », ajoute-t-il.

Exemption de taxes

Le Zoo de Granby a par ailleurs déposé une demande à la Commission municipale du Québec afin d’obtenir une reconnaissance aux fins d’exemption des taxes foncières pour le pavillon Bourget, situé au 288, rue Bourget Ouest, ainsi que les trois terrains qu’il possède dans le secteur des rues Saint-Jude Nord et des Colombes.

Le conseil municipal de Granby a adopté une résolution d’appui, lors de la dernière séance du conseil municipal, à la demande de la société zoologique pour l’immeuble de la rue Bourget Ouest. Mais il ne s’est pas prononcé pour les trois autres terrains. En 2019, le compte de taxes du pavillon Bourget s’élève à 24 398 $, selon le site Internet de la Ville.