Les visiteurs pourront se transformer en dinosaures animés à l’écran, avec l’expérience TransfoDino.

Zoo de Granby: 65 ans et toutes ses dents

Le Zoo de Granby a lancé sa 65e  saison estivale en grande pompe vendredi, mais la direction a déjà la tête en 2019, alors que les lions auront droit à un nouvel habitat qui permettra aux visiteurs d’avoir une expérience immersive.

« On est en train de finaliser les plans. Pas plus tard que ce matin [vendredi], j’étais à mon bureau à 8 h avec les ingénieurs pour regarder les derniers détails. Ça va être wow, différent de ce qu’on a aujourd’hui », a déclaré le directeur général du Zoo, Paul Gosselin, en marge de la conférence de presse du lancement. 

Selon lui, les détails techniques et financiers du nouvel habitat seront dévoilés ultérieurement. Mais ils permettront de voir les lions à l’année, contrairement à l’heure actuelle, où ils ne sont visibles que durant la saison chaude. L’expérience devrait aussi être immersive pour les visiteurs. « On a différentes manières d’amener les gens en contact de proximité avec les lions », glisse M. Gosselin. 

Cela s’inscrit dans le cadre du plan de développement 2018-2030, alors que des investissements de 41 millions $ permettront de réaliser une série de projets, dont celui-ci. Une aide financière du gouvernement provincial de 18 millions $ a été annoncée en avril dernier.

Dinos technos  

Cet été, l’expérience Dinozoo, et ses 21 dinosaures grandeur nature et animés, sera par ailleurs bonifiée par l’ajout d’un important volet numérique, a-t-il été annoncé. 

Les visiteurs pourront se transformer en dinosaures animés à l’écran, avec #TransfoDino. Ils pourront aussi mettre à l’épreuve leurs connaissances sur l’ère jurassique dans la Hutte à découvertes, où un coffre interactif, semblable à un Ipad géant, a été ajouté. « C’est un beau gros coffre autour duquel les gens peuvent interagir. C’est très éducatif. Il y a de l’animation, mais ça amène plein d’informations sur l’ère préhistorique à travers les millions d’années. On peut aussi voir la mouvance des continents et l’évolution jusqu’à aujourd’hui », souligne le DG du Zoo. 

Il sera aussi possible, avec l’application mobile gratuite Dinozoo, de faire la chasse aux œufs de dinosaures virtuels disséminés un peu partout sur le site, un peu à l’image du jeu Pokemon Go. Un volet éducatif a aussi été ajouté à l’expérience de réalité augmentée, développée par la firme montréalaise Version 10. Au total, les ajouts technos de Dinozoo ont entraîné des coûts oscillant entre 80 000 $ et 100 000 $, selon Paul Gosselin.

Bref, le Zoo a peut-être atteint un âge qui rime avec retraite pour certains, mais il est plus jeune et plus de son temps que jamais, selon Paul Gosselin. « On le renouvelle constamment. On a annoncé un plan directeur pour développer de nouvelles attractions, mais aussi pour remodeler certains endroits qui ne sont plus à niveau pour les normes zoologiques d’aujourd’hui. Quand on le fait, on en profite aussi pour rehausser l’expérience et le look », dit-il. 

Détail : le parcours de soirée automnal Noctambule, présenté pour la première fois l’an dernier, sera de retour dans une version revue et améliorée, glisse M. Gosselin.  

Circulation        

En 2017, le Zoo de Granby a accueilli 940 000 visiteurs sur l’ensemble de l’année. La direction souhaite que la croissance soit à nouveau au rendez-vous en 2018, mais elle vise à ce qu’elle se manifeste au cours des quatre saisons, alors que l’endroit est dorénavant ouvert pratiquement à l’année.  

La populaire attraction touristique est toutefois victime de son succès. Elle a à plusieurs reprises au cours des dernières années été à l’origine de problèmes de congestion routière durant la haute saison touristique. Le comité, formé l’automne dernier de représentants du Zoo, de la Ville de Granby, de citoyens, ainsi que du ministère des Transports, devrait bientôt annoncer les mesures qui seront mises en place pour améliorer la situation.

« Il n’y a rien de magique, mais ça va aller dans le bon sens. Je suis quand même content de ce qu’on va amener comme actions », dit Paul Gosselin en se réjouissant de la participation du MTQ à ces rencontres. 

Réalisé en présence de quelque 200 personnes, le lancement de la 65e saison a été orchestré par l’animatrice Alexandra Diaz. Avec des retombées économiques annuelles de 55 millions $ et quelque 780 emplois en haute saison, le « moteur économique » que représente le Zoo a été souligné à quelques reprises. 

Le maire Pascal Bonin a aussi profité de l’occasion pour lever son chapeau au défunt maire Pierre-Horace Boivin qui a fondé l’institution zoologique. « Il avait le rêve fou de partir un zoo dans la Ville de Granby. Et c’est devenu, ma foi, un des plus beaux zoos à travers le monde », a-t-il déclaré.   

Le Zoo est en opération tous les jours depuis le 19 mai dernier. Le parc aquatique Amazoo ouvre pour sa part ses portes à compter de ce samedi.  

Le Zoo a peut-être atteint un âge qui rime avec retraite pour certains, mais il est plus jeune que jamais, selon le DG, Paul Gosselin.