La campagne Coupez le moteur a été lancée hier à la Ville de Granby. Sur la photo, Patrick Girard, conseiller municipal responsable des dossiers environnement, Richard Goulet, maire, Laurence Jochems-Tanguay, chargée de projets, Serge Drolet, coordonnateur en environnement, et Vincent Moreau, DG du CRE Montérégie.

Wô les moteurs!

«Vous ne roulez pas? Coupez le moteur après trois minutes.» Telle est l'invitation que lance la Ville de Granby, en collaboration avec le Conseil régional de l'environnement de la Montérégie (CRE Montérégie), non seulement à ses citoyens, mais aussi... à ses propres employés. Une vaste campagne de sensibilisation a été lancée hier, journée froide où la tentation de faire «réchauffer» les voitures était forte.        
«Pour une grande partie de la population, il y a beaucoup d'éducation à faire. Ça va prendre plusieurs années avant de pouvoir changer les mentalités», a commenté hier le maire, Richard Goulet, à l'occasion d'une conférence de presse. «On est en mode sensibilisation. Ça va prendre du temps avant qu'on donne des contraventions», a-t-il également précisé.
Depuis hier, 24 oriflammes aux couleurs de cette campagne flottent sur la rue Principale. Une centaine de panneaux feront également leur apparition aux abords des établissements des partenaires qui, à ce jour, ont accepté de collaborer à cette campagne. Il s'agit notamment de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs, du CSSS de la Haute-Yamaska, du Zoo de Granby, du Cégep et de la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska.
Une brigade de bénévoles et des préposés aux parcomètres et au stationnement auront pour mission de distribuer des billets de courtoisie aux citoyens. Au total, les coûts de la campagne sont évalués à 34 000$, calcule le coordonnateur en environnement à la Ville, Serge Drolet.
Tous les détails dans notre édition de samedi