Le directeur du service des loisirs, de la culture, de la vie communautaire et des communications, Mathieu St-François

Waterloo rafraîchira son site web

Pour le rendre plus convivial et mieux adapté à ses besoins, la municipalité de Waterloo renouvellera bientôt son site web.

« Notre site a déjà sept ans. Dans l’univers numérique, c’est long, surtout que ces dernières années, il y a eu une explosion de l’utilisation des téléphones intelligents et des tablettes. Actuellement, il n’est pas en responsive design, c’est-à-dire qu’il n’est pas adapté aux plateformes mobiles », mentionne le directeur du service des loisirs, de la culture, de la vie communautaire et des communications de Waterloo, Mathieu St-François.

Ce dernier cite en exemple des statistiques démontrant que de janvier à août 2018, 50 % des visiteurs du site de la Ville avaient utilisé des tablettes ou des cellulaires. « On est rendu là. Les gens utilisent de moins en moins leurs ordinateurs. »

Pour actualiser le portail, les élus ont mandaté cette semaine — pour la somme de 20 695,50 $ — la firme Lithium Marketing, la même qui fournit actuellement le service.

Vers plus d’autonomie

L’un des principaux irritants auxquels la Ville doit faire face, note M. St-François, est le manque d’autonomie du site actuel. « Il y a des sections, comme le mot du maire par exemple, dont le contenu est bloqué et qu’on ne peut pas changer à l’interne. Si on veut ajouter des sous-onglets, on ne peut pas non plus. Il faut chaque fois passer par le fournisseur », dit-il. Et chaque fois, payer des frais.

« C’est lourd à gérer. Là, on pourra changer le contenu et le contenant, avec 98 % d’autonomie à l’interne. »

La facture visuelle et la fonctionnalité du site internet seront également améliorées, assure Mathieu St-François. Car parmi les commentaires émis par les usagers du site de la Ville, deux reviennent régulièrement : « C’est compliqué; on ne trouve pas ce qu’on cherche » et « C’est difficile de naviguer à partir d’une tablette numérique ou d’un cellulaire. »

« Le nouveau site sera plus épuré, moins tarabiscoté. Il sera plus simple de s’y retrouver. Il faut que les onglets soient plus visibles et qu’on puisse trouver ce qu’on cherche au premier regard. »

Par ailleurs, un effort significatif sera fait pour fournir aux utilisateurs plus d’informations bilingues, comme la Ville le fait déjà sur sa page Facebook.

Si tout va bien, le nouveau site devrait être dévoilé au plus tard en septembre prochain.