L’élection partielle, prévue le 29 mars dernier à Waterloo, mais reportée en raison de la pandémie, se tiendra-t-elle cet été? La réponse n’est pas encore connue, indique le directeur général de la municipalité Louis Verhoef.
L’élection partielle, prévue le 29 mars dernier à Waterloo, mais reportée en raison de la pandémie, se tiendra-t-elle cet été? La réponse n’est pas encore connue, indique le directeur général de la municipalité Louis Verhoef.

Waterloo en bref: à quand l’élection partielle?

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
L’élection partielle, prévue le 29 mars dernier à Waterloo, mais reportée en raison de la pandémie, se tiendra-t-elle cet été? La réponse n’est pas encore connue, indique le directeur général de la municipalité Louis Verhoef.

«C’est sur la glace au moins jusqu’au 26 juin. On verra après quelles seront les directives du gouvernement.» Le vote visait la succession du conseiller démissionnaire Sylvain Hamel, représentant le district 4.

À l’issue des mises en candidature, quatre citoyens — Mélanie Malouin, Richard Morasse, Thomas St-Onge et MaryLouise Standish — étaient en lice. En raison du délai imposé, le dg ne serait pas surpris si la Ville devait recommencer le processus et même revoir sa liste électorale.

Poursuite du projet pilote des poules urbaines

Le projet pilote adopté par les élus de Waterloo en mai 2019 et autorisant la garde de poules urbaines sera prolongé pour une autre année. Alors que la première mouture prévoyait l’émission de 20 permis, ce nombre passera à 30 pour la période allant jusqu’au 1er mai 2021.

Le conseil a motivé sa décision par le fait que des citoyens détenant un permis souhaitaient poursuivre l’expérience, alors que d’autres désiraient tenter ce type d’élevage en ville pour la première fois. Ces modifications au règlement devraient être adoptées officiellement lors de la prochaine séance municipale de juin.

Changements dans les districts électoraux

Déjà divisée en six districts électoraux, la ville de Waterloo a récemment remanié son territoire pour le rendre mieux proportionné. En réponse aux exigences de la Loi sur les Élections et les Référendums dans les municipalités, elle s’assure ainsi que chacun de ses six districts ait un nombre plus ou moins égal d’électeurs, selon sa localisation et sa densité.

Dépendant du quartier, ce nombre varie désormais de 543 à 677 personnes aptes à voter. «Avec cette division, c’est plus équilibré. En raison des nouveaux développements résidentiels, ça commençait à être un peu débalancé», fait remarquer le directeur général Louis Verhoef.

Ce dernier mentionne que les changements seront en vigueur à partir du 31 octobre 2020. Pour connaître les limites remaniées, on consulte la page d’accueil du site de la Ville de Waterloo où la carte sera affichée prochainement.