Le festival des voitures anciennes de Granby avait lieu lors des derniers jours et selon Denis Fausse, président du comité organisateur, il s’agit encore d’un succès.

Voitures anciennes de Granby: un festival toujours aussi couru

Pontiac GTO 1967, Chevrolet Corvette 1960, Dodge Monaco 1966, Ford Torino 1970 : ces modèles ne sont qu’un petit échantillon de ce que les gens pouvaient apercevoir lors du festival de voitures anciennes de Granby (VAG), cette fin de semaine.

Pour la 38e mouture, la météo a été du côté des organisateurs vendredi et samedi. Malgré un dimanche incertain, l’achalandage des trois journées a été sensiblement le même que ces dernières années. Un total de 33 000 personnes se sont déplacées, selon les dires de Denis Fausse, président du comité organisateur.

« Si la température est de notre côté, c’est certain que le succès est là. L’événement est tellement connu que le monde se déplace d’eux-mêmes », mentionne ce dernier.

Toujours selon le responsable de l’activité, environ 3500 véhicules auraient été exposés lors de la fin de semaine — contre 4200 en 2018. Ce nombre moindre s’explique par le risque d’orage qui en a découragé plusieurs.

Pierre Jutras est un habitué de l’événement : il expose ses bolides depuis une vingtaine d’années. Il a en sa possession une collection de dix voitures antiques et il fait toutes les expositions de voitures dans la province du Québec. Il assure que celle de Granby a un petit quelque chose de plus que les autres.

« Il est attendu avec impatience. Celui de Granby est le plus grand événement de la sorte au Québec », déclare M. Jutras.

Selon certains, il peut même être considéré comme étant la plus grande présentation du genre au Canada. Cette particularité s’explique par le fait que les gens qui s’occupent de l’événement sont des habitués. La plupart s’amènent avec 30 ans d’expérience.

Ambiance

Une nouveauté a pu être remarquée sur le site. Les personnes sur place ont en effet eu droit à une exposition de lowrider, une classe de voiture personnalisée. Ces voitures sont équipées de système hydraulique ou de coussins gonflables permettant au véhicule d’être soulevé ou abaissé sur commande par le propriétaire.

L’habituel marché aux puces a également attiré son lot d’intéressés. « Les gens viennent aussi pour chercher leurs pièces au marché aux puces », indique Jean-Guy Bouchard, récipiendaire d’un prix l’an dernier.

La plupart des personnes sont ravies d’être venues faire un tour. D’ailleurs, beaucoup de familles pouvaient être aperçues. Les propriétaires des voitures anciennes ont impressionné les enfants avec le bruit des moteurs en marche. De plus, les jeux d’eau ont été appréciés avec la chaleur vécue au cours des derniers jours.

Cependant, pour Sylvain Dumoulin, ce n’est pas suffisant pour garder l’intérêt des gens. Ce dernier participe lui aussi chaque année au festival. Il spécifie que, depuis quelques années, la journée de dimanche est moins prisée par les amateurs d’automobiles. Il souhaite voir les responsables de l’événement ajouter un petit quelque chose afin d’amener un peu plus d’ambiance.

« La Principale pourrait être fermée lors de la journée de samedi afin que les voitures fassent des aller-retour comme il est fait à Lac-Georges », propose-t-il. Ceci pourrait faire en sorte de garder l’intérêt des gens pour le lendemain, croit-il.

Continuité

Pour certains, les trois journées ne suffisent pas. Ils veulent continuer l’expérience tout au long de l’été. C’est ce que prétend un résident de Granby, Gilles Lapierre. Il veut mettre un tel événement sur place dès la saison chaude prochaine.

Il ajoute que les résidants d’Ange-Gardien peuvent admirer des véhicules tout au long de la période estivale. Il souhaite voir quelque chose de similaire pour la Ville de Granby.

« Les résidents de Granby ont en leur possession des voitures anciennes et ils adorent ça. C’est pour cela que ça fonctionnerait très bien », indique Gilles Lapierre, qui en était à sa première présence en tant qu’exposant.

Comme à son habitude, la remise des prix — il en a été décerné plusieurs dizaines — est venue conclure l’événement.