Du gaz naturel s'est enflammé après qu'un véhicule ait heurté une conduite qui sortait de terre pour alimenter une porcherie.

Vision d'enfer à Farnham

Des Farnhamiens - et une automobiliste - ont eu chaud, samedi vers 4 h 45. En perdant le contrôle de sa voiture sur la route 235, une femme a heurté une conduite de gaz naturel qui sortait de terre pour alimenter une porcherie. La conduite s'est littéralement transformée en lance-flammes.
La route 235 a été partiellement fermée durant les opérations.
Selon le directeur du service incendie de Farnham, Mario Nareau, la conductrice s'est endormie au volant. Son véhicule a fait quelques tonneaux avant d'atterrir dans le fossé. Le gaz s'est ensuite enflammé. Des images saisissantes partagées par le lieutenant Guillaume Morneau­ démontrent bien la force à laquelle le gaz naturel sortait : la flamme était longue, forte et rapide.
Les pompiers ont dirigé des jets de protection vers la maison située au 1611, particulièrement affectée par la chaleur. « Heureusement, le vent était du bon bord, lance M. Nareau. Avec la chaleur, le recouvrement de plastique de la maison a légèrement fondu. C'était vraiment gros ! » Les cinq personnes habitant le 1611 et le 1607, route 235, ont été évacuées.
Les pompiers ont également arrosé la flamme alimentée par le gaz naturel. Si la manoeuvre n'a pas permis d'éteindre l'incendie, l'accumulation d'eau dans le trou près de la conduite a contribué à l'extinction lorsque les employés de Gaz Métro ont réussi­ à diminuer­ la pression, vers 9 h.
Plus tard en avant-midi, ces derniers ont creusé de l'autre côté de la route pour rejoindre la jonction en T de la conduite et couper toute alimentation.
La conductrice a été trans­portée à l'hôpital pour y traiter des blessures mineures, selon la Sûreté du Québec.
La route 235 a été fermée partiellement le temps des opérations.