La Voix de l’Est
La Cowansvilloise Pauline Talbot juge important de raconter son histoire pour prévenir d’autres arnaques.
La Cowansvilloise Pauline Talbot juge important de raconter son histoire pour prévenir d’autres arnaques.

Victime d’une arnaque amoureuse, elle raconte son histoire

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
À 70 ans passés, Pauline Talbot a vécu une expérience qu’elle n’est pas près d’oublier. Tombée éperdument amoureuse d’un inconnu sur le Web, la dame a mis quatre mois pour prendre conscience qu’elle était victime d’une arnaque. Et bien qu’elle considère aujourd’hui cette aventure comme une «leçon de vie», elle sort de l’ombre pour éviter que d’autres personnes tombent dans le même panneau.