L'homme de 38 ans a été retrouvé gisant face contre terre sur la piste cyclable à Farnham, dimanche soir. Il était inconscient et souffrait de blessures au visage. Il reposait toujours dans un état jugé critique à l'hôpital, hier.

Victime d'un règlement de compte?

Un Farnhamien de 38 ans reposait toujours dans un état critique, hier soir, après avoir été sauvagement agressé. Il a été découvert inconscient sur la piste cyclable à Farnham, dimanche soir. Selon des informations recueillies par La Voix de l'Est, il pourrait s'agir de l'homme qui a été enlevé, la semaine dernière, à l'Hôtel Montcalm, puis relâché par ses ravisseurs. Une histoire de règlement de compte pourrait être en cause.
C'est une piétonne qui marchait sur la piste, derrière les immeubles locatifs et les résidences de la rue Saint-Joseph, qui a aperçu la victime inanimée, vers 20h. Elle s'est aussitôt précipitée chez des résidants du secteur pour obtenir de l'aide.
«Elle a cogné chez nous pour dire d'appeler le 911 parce qu'il y avait quelqu'un qui ne bougeait plus sur la piste cyclable», raconte Jean-Philippe Meunier. Le jeune homme est accouru sur les lieux en compagnie d'autres citoyens.
Le Farnhamien d'assez bonne carrure gisait face contre terre. «On l'a reviré de bord comme ils nous ont dit de le faire au 911. On lui parlait et il n'avait aucun signe de conscience, poursuit M. Meunier. Une personne a fait les manoeuvres de réanimation.»
Tous les détails dans notre édition de mardi