L’homme d’affaires Martin Delisle est l’initiateur du projet de Route des cidres.

Vers une Route des cidres dans les Cantons-de-l'Est

Après avoir instauré dans la région la Route des bières il y a quatre ans, et tout récemment, de concert avec Agro-Passion, la Route des foodies, voilà que l’homme d’affaires Martin Delisle veut mettre les cidriculteurs d’ici à l’avant-plan. Selon l’idéateur, le projet doit prendre son envol l’été prochain.

Devant le succès de la Route des bières, lancer un projet avec les cidriculteurs devenait quasi incontournable, a indiqué Martin Delisle. « Ça fait deux ans et demi que je travaille sur le dossier. Dans la région, les cidres sont bien présents, mais ça demeure encore méconnu. Trop souvent, les gens croient que l’on est toujours à l’ère des gros jus de pomme sucrés. Pourtant c’est une industrie qui a énormément évolué offrant des produits exceptionnels de grande qualité. Et il faut tout mettre en œuvre pour que ça se sache. »

L’appellation officielle « Route des cidres » est déjà « réservée » selon M. Delisle. L’initiative devrait démarrer à « petite échelle » pour prendre graduellement du galon.

« On devrait amorcer le projet à partir de Dunham pour commencer. On proposera aux visiteurs de découvrir quatre à cinq cidreries locales. Mais, c’est évident que ça pourrait prendre rapidement de l’ampleur s’il y a un partenariat avec une compagnie de transport », a mentionné le copropriétaire de l’auberge BOHO à Dunham et président de l’entreprise d’hébergement Kabin, établie à Sutton.

L’homme d’affaires dit avoir approché quelques cidriculteurs, notamment Union libre à Dunham et Choinière Cidres Fermiers à Frelighsburg. Si tout se déroule comme prévu, les activités du nouveau circuit pourraient démarrer dès le milieu de 2020.

Comme pour la Route des bières, les gens pourraient être amenés par autobus de Montréal jusqu’à Dunham une fois par mois. Une version pour les visiteurs locaux est aussi au programme. « L’idée, c’est de permettre aux gens de découvrir les produits d’ici, en toute sécurité, a fait valoir Martin Delisle. [...] On a des atouts indéniables, il ne reste qu’à les mettre en valeur. »

Route des foodies

Martin Delisle ne manque pas d’idées pour mettre les producteurs de la région sous les projecteurs. Celle de la Route des foodies a germé il y a environ deux ans. « On a tellement de bons petits producteurs dans la région. Je veux faire découvrir les petits bijoux du coin en offrant des expériences à l’échelle humaine. Mais je manquais de temps pour mettre de l’avant le projet. Alors, j’ai trouvé un partenaire. »

Élysabeth Lefebvre et Wendy Brodner, cofondatrices d’Agro-Passion.

C’est ici qu’entre en jeu Agro-Passion, une jeune entreprise spécialisée dans la promotion des activités agrotouristiques. « On a vraiment un beau réseau qui se crée à Dunham et dans les environs. Avec la Route des foodies, on propose une activité exclusive de proximité en ayant un petit groupe qui va directement à la rencontre des producteurs », a indiqué Élysabeth Lefebvre, cofondatrice de la compagnie avec Wendy Brodner.

Trois attraits

Ainsi, à raison de deux dimanches par mois, de juillet à octobre, sept personnes sont amenées par navette visiter trois attraits. L’activité s’échelonne sur un peu plus de trois heures. Le départ a lieu dans le bâtiment de la Brasserie Dunham, qui abrite également l’auberge BOHO.

Le groupe s’arrête initialement aux Jardins du pied de céleri. Les gens visitent les installations de la coopérative de solidarité. S’ensuit une discussion sur les produits biologiques puis une dégustation avant de reprendre la route.

Le trajet gourmand se poursuit à la miellerie Les trois acres, toujours à Dunham. Visite des ruchers, dégustation de plusieurs types de miels et d’hydromel sont notamment au programme. La dernière halte a lieu chez Choinière cidres fermiers, à Frelighsburg. Au travers de ces trois visites, d’autres produits du terroir sont introduits pour faire découvrir les saveurs locales, a spécifié la cofondatrice d’Agro-Passion.

La formule pourrait être revue l’an prochain, a mentionné Élysabeth Lefebvre. « Selon la demande, on pourrait changer les partenaires ou en ajouter. » Les réservations se font en ligne via le site d’Agro-Passion.

Portes ouvertes

Agro-Passion se concentre également sur l’organisation d’activités pour faire rayonner les producteurs de la région. « Plusieurs fermiers veulent accueillir les gens chez eux, mais ils n’ont souvent pas le temps ni les moyens logistiques pour le faire. C’est un des créneaux que l’on a décidé de développer », a affirmé celle qui est à la tête d’Agro-Passion.

La Route des foodies propose notamment une visite aux Jardins du pied de céleri, à Dunham.

Une de ces activités portes ouvertes aura lieu à la ferme de la Colline du chêne à Bromont, le 13 juillet. Ce sera l’occasion de présenter l’agriculture biologique tout en dégustant les produits de la coopérative de solidarité.