Les propriétaires du Verger Champêtre, Thérèse Choinière et Mario Mailloux veulent miser sur l’expérience des visiteurs.

Verger Champêtre: sous le signe de la nouveauté

Le Verger Champêtre de Granby regorge d’attraits plus diversifiés les uns que les autres. Devant toute cette abondance, les propriétaires ont décidé de miser davantage sur cet aspect en modifiant le nom de leur entreprise pour Verger Champêtre – gîte et compagnie et en lançant le mot-clic #toutplein.

Un tout nouveau site web et un nouveau logo, évalués à 65 000 $, ont d’ailleurs été conçus par l’agence de communication et marketing Sept24. L’ajout des mots « gîte et compagnie » sert à englober tout ce qu’il y a à faire au verger, soit y dormir, ou encore y passer du temps en compagnie d’animaux et de sa famille. 

Et les propriétaires, Thérèse Choinière et Mario Mailloux, proposent dorénavant aux mordus de grands espaces et d’animaux des passeports annuels de huit entrées pour prolonger le plaisir.

« Les gens arrivaient ici et ils ne pensaient pas qu’il y avait autant de choses à faire », mentionne Thérèse pour justifier l’arrivée des passeports.

Vivre une expérience

En somme, Thérèse et Mario veulent miser sur l’expérience des visiteurs. Pour ce faire, les parcs animaliers seront ouverts aux curieux dès le 15 juin. Moutons, daims, alpagas, chevaux miniatures et ânes font partie des bêtes qu’il sera possible de côtoyer sur le vaste terrain de 250 acres qui accueille jusqu’à 60 000 personnes par année.

« Je voulais que les enfants qui viennent avec leurs parents puissent toucher, nourrir les animaux et même leur donner un petit bec s’ils veulent », lance Thérèse en rigolant.

Ceux qui le souhaitent pourront même faire une balade avec un alpaga ou un cheval miniature.

Une attention particulière a été accordée à l’identité des bêtes : leurs noms sont inscrits sur une médaille, ce qui personnalise davantage le moment entre la personne et l’animal qu’il cajole. 

Mais l’expérience ne s’arrête pas là. Des « places à selfie » ont été aménagées à même les parcs animaliers afin de croquer sur le vif les animaux près des visiteurs. Évidemment, les photos peuvent être diffusées sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #toutplein.

Des panneaux où l’on peut y lire « Où suis-je ? » aideront aussi les plus petits à repérer les animaux vivant dans les enclos. 

« On mise sur l’interaction pour que les gens passent plus de temps au verger », souligne Mme Choinière. 

Les amoureux de yoga et d’animaux pourront quant à eux joindre l’utile à l’agréable en pratiquant le Yoganimo au Verger Champêtre.

Yoganimo

Les amoureux de yoga et d’animaux pourront quant à eux joindre l’utile à l’agréable en pratiquant le Yoganimo. Un premier atelier guidé par la yogathérapeute Stéphanie Kitembo est prévu le 22 juin prochain. 

« Il n’y a rien de plus magique que de faire du yoga dans un cadre enchanteur comme ici », lance Mme Kitembo.

Faire entrer le yoga dans des contextes particuliers fait partie de la mission de Mme Kitembo. Deux centres d’hébergement pour femmes et deux organismes liés à la santé mentale lui ont entre autres fait confiance. 

La yogathérapeute insiste sur le fait que l’activité est accessible à tous. 

« Ce n’est pas un yoga de performance. C’est un yoga accessible à tous les types de corps », dit-elle.

Du jardin à l’assiette

En se promenant dans le sentier éducatif à travers les arbres fruitiers, sapins et champs, on pourra désormais y voir des affiches informatives au sujet des arbres ou encore des herbes utilisées pour faire les thés et tisanes.

Une carte numérique a également été élaborée pour ceux qui veulent se repérer sur le site.

Les herbes des jardins médicinaux comprennent, entre autres, de la calendula, de la verveine, de l’échinacée et de la mélisse qui sont toutes utilisées pour la conception de breuvages chauds ou froids. 

En collaboration avec l’herboriste Nathalie Massé, un atelier sur la conception des savons, d’huiles essentielles et de chandelles sera proposé le 13 juillet prochain. 

La ferme étant autosuffisante, la boutique sur le site propose plus de 1000 produits provenant de ses récoltes. « Quand les gens entrent en boutique, ils comprennent d’où viennent les produits grâce aux affiches », note Mme Choinière.

Tous les produits maison pourront être consommés grâce au lancement des paniers à pique-nique. Ceux qui désirent prendre part à l’expérience gustative pourront le faire dans l’une des nouvelles haltes à pique-nique du verger. « On agit comme on aimerait être reçu », soutient M. Mailloux.

Et s’il n’y a pas de recette parfaite pour attirer des visiteurs, les propriétaires martèlent qu’il faut être à l’écoute des clients, ce qu’ils appliquent depuis 17 ans.

Pour plus d’informations sur les activités, on visite le www.vergerchampetre.com.

Les parcs animaliers seront ouverts aux curieux dès le 15 juin. Moutons, daims, alpagas, chevaux miniatures, ânes représentent les bêtes qu’il sera possible de côtoyer sur le vaste terrain de 250 acres qui reçoit 60 000 personnes par année.