Devant le tollé suscité par la situation, le maire et la direction générale d’Ange-Gardien ont rapidement organisé une rencontre avec les représentantes de la friperie. Il avait été convenu qu’une décision serait prise à la séance du conseil municipal, qui a eu lieu ce lundi à l’édifice municipal.
Devant le tollé suscité par la situation, le maire et la direction générale d’Ange-Gardien ont rapidement organisé une rencontre avec les représentantes de la friperie. Il avait été convenu qu’une décision serait prise à la séance du conseil municipal, qui a eu lieu ce lundi à l’édifice municipal.

Ventes extérieures: Ange-Gardien s’entend avec sa friperie

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
La municipalité d’Ange-Gardien et la Friperie de l’Ange n’ont pas eu besoin de jeter les gants pour en arriver à un accord sur la vente extérieure d’articles volumineux. Après quelques semaines de réflexion à peine, les deux parties en sont venues à un accord pour la suite des choses.

Rappelons que le mois dernier, La Friperie de l’Ange a organisé une vente extérieure pour se défaire d’articles tels que meubles, poussettes, vélos et parcs pour enfants, qui encombrent le garage où ils sont entreposés.

Or, cela contrevenait au règlement municipal qui, en raison de la COVID-19, interdit pour l’instant l’étalage extérieur de produits à vendre.

La municipalité a donc exigé de l’organisme à but non lucratif qu’il retire ses étals extérieurs.

Plusieurs personnes ont été froissées par cette demande, croyant à tort que la municipalité souhaitait ainsi faire fermer la friperie et n’avaient pas tardé à déchirer leur chemise sur les réseaux sociaux.

Devant le tollé suscité par la situation, le maire et la direction générale d’Ange-Gardien ont rapidement organisé une rencontre avec les représentantes de la friperie. Il avait été convenu qu’une décision serait prise à la séance du conseil municipal, qui a eu lieu ce lundi à l’édifice municipal.

En ce sens, les élus ont résolu de permettre à la friperie de vendre ses articles volumineux le samedi, mais sans sortir ceux-ci du garage dans lequel ils sont entreposés. Les portes de l’édifice devront donc être ouvertes pour permettre la circulation, en toute sécurité, de la clientèle.

Toutefois, une activité spéciale sera autorisée un samedi par mois. À ce moment-là, les bénévoles de la friperie pourront faire étalage des gros articles sous un chapiteau prêté par la municipalité à cet effet.

Une solution qui semble ne faire que des heureux, alors que la vice-présidente de la Friperie de l’Ange s’est présentée à la séance publique du conseil municipal pour remercier la municipalité de son ouverture.

Les ventes de garage revues

La municipalité a par ailleurs résolu de revoir les dates de tenue des ventes de garage pour 2021. Jusqu’à cette année, celles-ci pouvaient avoir lieu n’importe quand les fins de semaine, tant qu’un citoyen obtenait un permis en règle auprès de la municipalité.

À compter de l’an prochain, les ventes de garage auront lieu à deux reprises pendant des fins de semaine fixes, mais dont la date reste à déterminer. Il sera alors interdit de faire étalage de ses biens à vendre en-dehors de ces périodes.

En outre, les élus ont également résolu d’interdire, jusqu’à nouvel ordre, l’émission de permis pour tenir des ventes de garage, le tout en raison du contexte pandémique et pour limiter les contacts susceptibles de mener à la transmission du coronavirus.

Stationnement interdit sur Saint-Georges

Dans un autre ordre d’idées, le stationnement sur rue sera désormais interdit en tout temps sur la rue Saint-Georges entre les numéros civiques 70 et 353; il le sera également du côté est de la rue Principale entre la route 235 et la rue Saint-Georges.

La municipalité explique cette décision par l’étroitesse de l’emprise de ces segments de rue, «notamment en raison des bollards de la piste cyclable ainsi que des panneaux de vitesse ancrés au centre de la rue» et par la «circulation constante de véhicules lourds».

Des panneaux rappelant l’interdiction de stationner devraient être installés dans le secteur au cours des prochains jours.