La distribution des friandises a eu lieu jeudi et vendredi en fin de journée et en soirée. Pour l’occasion, des bénévoles membres de la troupe Musicophonie ont revêtu leurs plus beaux costumes pour effectuer le porte-à-porte.
La distribution des friandises a eu lieu jeudi et vendredi en fin de journée et en soirée. Pour l’occasion, des bénévoles membres de la troupe Musicophonie ont revêtu leurs plus beaux costumes pour effectuer le porte-à-porte.

Vente éclair de 1680 kilos de friandises au profit de la Fondation du CHG

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
La toute première vente de bonbons au profit de la Fondation du Centre hospitalier de Granby, avec la complicité de Maître Glacier, s’est avérée un franc succès.

L’organisation de la fondation s’était donné un objectif raisonnable de 350 seaux. Ce sont finalement 560, sinon plus, contenants de 3 kilogrammes de friandises qui ont trouvé preneur dans le cadre de cette collecte de fonds au profit du Fonds Louis-Philippe Janvier. Tout cela représente 3696 lbs (1680 kilos) de bonbons achetés en une dizaine de jours seulement.

«En une semaine et demie, c’est incroyable! se réjouit la propriétaire du Maître Glacier de la rue Dufferin, à Granby, Martine Benoit. On a eu beaucoup d’appels: les gens ont été tellement généreux!»

Si la précommande des seaux s’était terminée en début de semaine la vente des seaux en succursale s’est poursuivie jusqu’à jeudi, ce qui a permis de bonifier la cagnotte. À 35$ du seau, cela totalise un chiffre de ventes de 19 600$. Les montants totaux qui seront remis à la fondation seront dévoilés ultérieurement.


« Il faut savoir transformer l’adversité en opportunité. Cette initiative en est un bon exemple. »
Suzanne Surette, directrice générale de la Fondation du Centre hospitalier de Granby.

La directrice générale de la Fondation du Centre hospitalier de Granby, Suzanne Surette, était elle aussi ravie du succès inespéré de l’initiative. «C’est une très bonne nouvelle, et c’est assez incroyable d’avoir dépassé nos objectifs en aussi peu de temps», indique-t-elle.

Cette campagne de financement démontre la capacité de l’organisme à s’adapter, même en situation de pandémie. Comme beaucoup d’autres, la fondation a dû se réinventer pour récolter des dons alors que ses principaux événements caritatifs ont été bouleversés par le contexte sanitaire. «Il faut savoir transformer l’adversité en opportunité, relève Mme Surette. Cette initiative en est un bon exemple.»

La distribution des friandises a eu lieu jeudi et vendredi en fin de journée et en soirée. Pour l’occasion, des bénévoles membres de la troupe Musicophonie ont revêtu leurs plus beaux costumes pour effectuer le porte-à-porte dans les municipalités de Granby, Roxton Pond, Saint-Alphonse-de-Granby, Saint-Joachim-de-Shefford, Sainte-Cécile-de-Milton, Shefford, Warden et Waterloo.

Cette réussite marque-t-elle la naissance d’une nouvelle tradition?

«Quand on travaille avec des partenaires, c’est pour du long terme, précise Mme Surette, sans toutefois confirmer si la vente de bonbons serait assurément de retour l’an prochain. Pour nous, ces collaborations sont précieuses alors on en prend soin. Si Maître Glacier souhaite poursuivre, on va certainement se pencher sur cette possibilité.»

Depuis sa création en 2018, le Fonds Louis-Philippe Janvier a offert du soutien à 16 jeunes adultes âgés de 18 à 30 ans atteints d’un cancer en Haute-Yamaska. Ensemble, les bénéficiaires se sont partagé la somme de 71 473$ par le biais de la Fondation du CHG.