Jean-Charles Bellemare (directeur adjoint - développement économique et social à la Ville), Josiane Noiseux (présidente de la firme Faire-Valoir) et le maire Pierre Janecek ont présenté le nouveau logo de la Clé des champs de Dunham.

Vent de changement à la Clé des champs

Un vent de changement entourera la 21e édition de la Clé des champs de Dunham, les 2 et 3 juin prochains. Désormais chargées de l’organisation et de la promotion de l’événement agroalimentaire, la Ville de Dunham et la firme Faire-Valoir ont dévoilé, lundi après-midi, un nouveau logo ainsi que des modifications concernant la programmation.

Sur l’image présentée en conférence de presse, on distingue notamment une bouteille de vin, une feuille d’érable et une pomme. « On a voulu créer un logo qui exprime l’offre qu’on retrouve non seulement dans le cadre de l’événement, mais aussi à Dunham en général », a expliqué la présidente de Faire-Valoir, Josiane Noiseux.

Ce nouveau design coïncide avec un changement de cap important à la tête de la Clé des champs. L’épuisement de plusieurs bénévoles a mené à la dissolution, l’an dernier, de l’organisme à but non lucratif responsable de l’événement.

Assurant déjà le financement du rendez-vous agroalimentaire, la Ville a accepté de prendre le relais au niveau de l’organisation.

« On ne voulait pas perdre cet événement-là. Au fil des ans, plusieurs municipalités ont proposé de se joindre à nous dans cette aventure. Mais on a dit non, parce que cette activité-là appartient à Dunham. Et ça va rester comme ça », a indiqué le maire Pierre Janecek.

« La Clé des champs a des retombées importantes pour les commerçants et les producteurs du village qui adhèrent à ces deux journées. Il y a également des retombées dans Brome-Missisquoi, parce que les 15 000 ou 20 000 visiteurs qui se déplacent ne viennent pas seulement à Dunham, mais aussi dans plusieurs autres municipalités des alentours. [...] On peut dire que c’est la première activité [de la saison touristique]. »

Fin du « Combat des chefs »
Le nouveau comité organisateur souhaite recentrer la programmation autour de la mission première la Clé des champs : faire rayonner les produits agroalimentaires de Dunham et de la région.

Attraction majeure des dernières éditions, le « Combat des chefs » ne sera pas de retour. « Il y aura quand même de l’animation sur place. Mais ce sera davantage des présentations interactives qu’un Combat des chefs », a précisé Jean-Charles Bellemare, directeur adjoint — développement économique et social à la Ville de Dunham.

Un espace sera néanmoins réservé aux exposants qui n’œuvrent pas dans le milieu agroalimentaire. On souhaite également offrir « plus de commodités pour les familles ».

Bien que certains changements seront apportés au plan logistique, la Clé des champs se tiendra à nouveau au cœur de Dunham, notamment le long de la rue Principale (route 202). Un budget avoisinant les 20 000 $ est prévu pour cette édition 2018.

Les organisateurs espèrent atteindre à nouveau — voire dépasser — les 16 000 visiteurs relevés l’an dernier. « Tout se joue au niveau de Dame Nature. Si on peut avoir deux jours de beau temps, ce sera merveilleux », a souligné le maire Janecek.

« Mais même si la météo est maussade, les exposants locaux sont fiers de venir. C’est très important pour eux. »

Appel de candidatures
La conférence de presse de lundi marquait également le lancement de l’appel de candidatures afin de combler les quelque 70 kiosques disponibles.

Le formulaire d’inscription est d’ailleurs disponible sur le site Web de la municipalité.

Les artisans et producteurs intéressés peuvent se manifester jusqu’au 16 mars prochain, à 16 h. Un comité formé d’acteurs socio-économiques de la région se réunira ensuite afin d’étudier les différents dossiers.