Le projet de vélodrome intérieur, piloté par le Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), a franchi une étape cruciale dans sa progression lors de la séance du conseil, lundi.

Vélodrome couvert : Bromont souhaite investir 2 M $

Le projet de vélodrome intérieur, piloté par le Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), a franchi une étape cruciale dans sa progression lors de la séance du conseil, lundi.
Les élus ont alors tranché en faveur du soutien du projet de longue haleine à hauteur de 2 millions de dollars, par le biais d'une lettre d'intention. Rappelons que le plan d'affaires a été présenté aux élus municipaux il y a quelques jours. À l'origine, les coûts pour couvrir l'ovale de Bromont étaient estimés à 5,2 millions.
La version finale du projet a porté le budget à environ 8 millions. Cette décision des membres du conseil de Bromont­ aura un effet domino sur la suite des choses, car le CNCB veut déposer une demande de subvention avoisinant 2 millions auprès du ministère de l'Éducation, dans le cadre de la quatrième phase du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives.
« Compte tenu de l'avancement du dossier et des indications que le gouvernement du Québec nous a données, à ce stade-ci, si la Ville s'engage à soutenir financièrement le projet du Centre national, la [Fédération québécoise des sports cyclistes] va le supporter en tant que projet prioritaire », avait indiqué en primeur à La Voix de l'Est le DG de l'organisation, Louis Barbeau. 
Rappelons que deux projets de vélodrome intérieur rivalisent avec celui de Bromont au Québec : l'un à Montréal, l'autre à Trois-Rivières. L'initiative du CNCB a toutefois une longueur d'avance. Si tout se déroule sans anicroche, le rêve qui s'est évanoui il y a 27 ans avec la démolition du vélodrome de Montréal pourrait devenir réalité à Bromont­ « d'ici le printemps 2019 ».