Éric Racine, directeur général adjoint - services à la commission scolaire du Val-des-Cerfs, et Kathlyn Morel, directrice des services éducatifs.

Val-des-Cerfs prend la sécurité au sérieux

Une tuerie identique à celle dépeinte dans le dernier épisode de 19-2 ne pourrait avoir lieu dans une école de Val-des-Cerfs, affirme Éric Racine, directeur général adjoint - services à la commission scolaire.
Selon M. Racine, le Plan de réponse pour des établissements sécuritaires (PRES), implanté en 2009, permet aux policiers qui interviennent en milieu scolaire d'avoir facilement accès à un cartable d'urgence contenant entre autres une carte de l'école, des accès et des systèmes électriques.
«Que les policiers soient perdus dans un "labyrinthe", comme dans l'émission, ça ne peut pas arriver», dit le directeur général adjoint. Val-des-Cerfs bénéficie aussi d'autres types de plans d'intervention.
Tous les détails dans La Voix de l'Est de demain.