Coprésidente d’honneur de l’événement, Daniela Scherf a livré lundi un poignant témoignage au sujet de son combat contre le cancer, lors du lancement de la 17e Marche pour vaincre les cancers des femmes.

Unis pour faire reculer la maladie

Pour une 17e année, des centaines de personnes sont attendues dans les rues du quartier Knowlton à Lac-Brome à l’occasion de la Marche pour vaincre les cancers des femmes. Les fonds amassés dans le cadre de l’événement, qui sera lancé le 30 septembre au centre communautaire, serviront à acheter des équipements spécialisés pour le traitement et la prévention de cette sournoise maladie à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP).

« Pour chaque femme qui a un cancer, c’est tout son entourage qui subit un dur coup. Prévenir la maladie, ce n’est pas l’affaire d’une personne. C’est toute la communauté qui doit se serrer les coudes. C’est le cas pour la Fondation BMP et je suis très fière de pouvoir contribuer à ma façon à faire avancer les choses », a indiqué en entrevue la coprésidente d’honneur de l’événement Daniela Scherf.

Pour elle, c’est en quelque sorte « une façon de redonner » au centre hospitalier et au personnel qui « a fait la différence ». « Sans le professionnalisme et la rapidité d’action de l’équipe médicale, je ne serais peut-être plus là aujourd’hui pour témoigner », a-t-elle lancé, des trémolos dans la voix.

En fait, Mme Scherf a remporté son combat contre un cancer du col de l’utérus, diagnostiqué alors qu’elle avait 30 ans durant un examen de dépistage de routine, communément appelé PAP test. Dix ans plus tard, elle se porte à merveille. Pas une seconde elle n’a hésité à saisir l’occasion de souligner sa rémission.

« Dès qu’on m’a demandé de m’impliquer pour la Marche comme coprésidente d’honneur, j’ai dit oui sans me poser de question. La cause est tellement importante », a-t-elle affirmé, précisant qu’elle parcourra le tracé le 30 septembre en l’honneur de sa mère, qui est aussi survivante d’un cancer. Lucy Davis, ergothérapeute à l’hôpital BMP, assurera également la coprésidence de la Marche.

Par et pour la collectivité
Année après année, Johanne Coiteux orchestre l’événement. La 17e mouture ne fera pas exception. « C’est toujours un plaisir de participer à la Marche pour vaincre les cancers des femmes. C’est incroyable comment la communauté est derrière le projet. Les gens savent que l’argent va directement au bon endroit. Et ça fait toute la différence. Chaque pas que l’on fera tous ensemble permettra de repousser un peu plus la maladie », a-t-elle imagé en entrevue.

Une contribution minimale de 25 $ est prévue pour prendre le départ. Mme Coiteux et son équipe souhaitent accueillir 450 marcheurs. « On veut vraiment que ça demeure un événement familial. Que ça se passe dans la bonne humeur. Alors, on ne veut exclure personne. Même les chiens sont admis », a dit l’organisatrice, soulignant qu’elle prévoit qu’une vingtaine de bêtes s’élanceront avec leur maître.

À ce jour, l’événement a permis d’amasser 773 469 $. La barre a été fixée à 75 000 $ cette année. Cette somme servira à l’achat d’un écran diagnostique pour l’imagerie mammaire (biopsie). L’argent recueilli permettra aussi à doter le bloc opératoire de l’hôpital BMP d’un coloscope pédiatrique. Cet équipement facilitera les examens du côlon chez les femmes de petite taille.

Encore une fois, les participants pourront boucler un des circuits de cinq ou dix kilomètres dans le pittoresque quartier Knowlton à partir du centre communautaire. Le coup d’envoi est au programme à 9 h 30. Le comité organisateur doit recruter une centaine de bénévoles d’ici là.

Pour de plus amples renseignements à propos de la marche ou pour vous impliquer, contacter Louise Gélinas au 450-243-5317. Il est possible de s’inscrire pour démarrer une collecte de fonds via le site web fondationbmp.ca.