Un territoire de 79 hectares près du mont Pinacle sera protégé à perpétuité à Frelighsburg.
Un territoire de 79 hectares près du mont Pinacle sera protégé à perpétuité à Frelighsburg.

Une terre de 79 hectares protégée à perpétuité à Frelighsburg

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Un territoire de 79 hectares situé en bordure de la frontière américaine, à Frelighsburg, sera protégé à perpétuité grâce à la servitude de conservation que Louise et Robert Sactouris ont conclue avec la Fiducie foncière du mont Pinacle (FFMP).

Le couple a signé une entente avec la FFMP, le 21 février, pour assurer la protection à perpétuité d’une partie de leur propriété qui offre une vue imprenable sur le mont Pinacle.

Ce territoire a une grande valeur écologique et abrite des espèces floristiques rares et plusieurs espèces fauniques, comme des ours noirs, des cerfs de Virginie et des coyotes.

«C’est en majeure partie boisé. Ce sont des boisés très intéressants, variés et très peu perturbés, explique la présidente et membre fondatrice de la FFMP, Danielle Dansereau. Il y a une bétulaie jaune, une sapinière avec érables rouges, une érablière avec bouleaux jaunes, une jeune érablière rouge en train de repousser. Il y a aussi la présence d’une érablière avec des résineux et de la pruche. Également, une petite partie de la propriété est un milieu humide, qui est un milieu très très riche.»

La fiducie foncière a travaillé en partenariat avec Corridor appalachien et la Fondation de la faune du Québec qui ont permis de faire l’arpentage et l’inventaire de la propriété pour déterminer la valeur écologique de la forêt.

Robert et Louise Sactouris ont signé une entente de servitude de conservation avec la Fiducie foncière du mont Pinacle. Ils sont ici en compagnie de David Brisson, coordonnateur de la gestion des aires protégées pour Corridor appalachien.

Les 79 hectares demeurent la propriété des Sactouris, mais ils ont cédé certains droits à la FFMP.

«L’intérêt, pour les propriétaires, c’est qu’ils continuent à avoir la possibilité de faire de la foresterie à l’intérieur de certaines balises pour les besoins de la famille, évoque Mme Dansereau. Ils ont encore des droits sur la terre, mais les usages sont bien spécifiés dans le contrat, tout comme dans quelles limites ils peuvent les réaliser. Nous, on s’engage à gérer le territoire à perpétuité.»

Ce type de projet est reconnu par le Programme des dons écologique du gouvernement du Canada, ce qui permet aux propriétaires d’obtenir des avantages fiscaux importants.

«Après avoir participé à la fondation d’un groupement forestier pour promouvoir l’aménagement des forêts de la région et assuré sa gestion pendant 25 ans, la famille Sactouris est heureuse de s’investir davantage dans la protection de notre environnement», a commenté la famille Sactouris.

Il s’agit d’une dixième servitude pour la Fiducie foncière du mont Pinacle, qui est également propriétaire de deux terres. Le groupe de bénévoles a d’autres projets en branle, laisse entendre Mme Dansereau.

Avec cette entente, plus de 14 400 hectares sont protégés par Corridor appalachien et ses partenaires de la région.