Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles
Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles

Une somme de plus de 350 000$ pour le CAE de la Haute-Yamaska

Annabelle Richard
Annabelle Richard
La Voix de l'Est
La ministre du Développement économique et des Langues officielles Mélanie Joly a annoncé, vendredi, des investissements supplémentaires du gouvernement canadien de 2,1 millions de dollars destinés aux SADC et aux CAE de la Montérégie. À lui seul, le CAE de la Haute-Yamaska recevra notamment une somme de plus de 350 000$.

C’est lors d’une rencontre virtuelle éclair de la ministre Joly, qui était accompagnée du secrétaire parlementaire Peter Schiefke et de la députée Brenda Shanahan, que les Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et les Centres d’aide aux entreprises (CAE) de la Montérégie se sont vu dévoiler le bilan de la première phase du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR).

Rappelons que ce dernier programme est une initiative du gouvernement du Canada menée en collaboration avec le Réseaux des SADC et CAE pour aider les petites entreprises en région, touchées par la COVID-19. Celui-ci a été mis en place en complément au Plan d’intervention économique du Canada et vient en aide aux entrepreneurs n’étant pas admissibles aux autres programmes du gouvernement.

Entre le 1er juin et le 31 août dernier, 6 083 293$ ont été versés rapidement à 511 entreprises et 19 projets collectifs, en Montérégie dans le cadre de ce programme.

Ce nouvel investissement sera accordé dans le cadre du FARR 2.0 afin de venir en aide, plus précisément, aux entreprises les plus touchées par la crise actuelle.

«Le gouvernement du Canada veut aider les petites entreprises de partout au Québec à s’outiller pour qu’elles puissent rebondir avec vigueur après la crise économique. Grâce à cette aide financière, les SADC et les CAE pourront maintenir leur soutien aux entrepreneurs et aux commerçants de leur région. Ceux-ci créent et maintiennent des emplois de qualité et le gouvernement s’engage à les accompagner. Nous avons été là durant la première vague de la pandémie avec des mesures concrètes et nous serons là pour les aider au fur et à mesure que la situation sanitaire évolue», a affirmé par voie de communiqué la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly.