Sur la photo, dans l’ordre habituel: Jacinthe Langlois, Caroline Lapointe, Marie-Claude Borja, Christiane Boisseau et Caroline Savard.

Une soirée permet d’amasser 1167 $ pour la Fondation québécoise du cancer

Le premier souper-bénéfice L’Estomac dans les talons ? pour la marche du Grand défoulement, au profit de la Fondation québécoise du cancer, a été un franc succès. Quelque 120 personnes se sont régalées à la Brasserie Daniel Lapointe pour amasser des sous afin d’offrir des services aux patients ayant un cancer.

«C’était au-delà de nos espérances, commente Christiane Boisseau, ambassadrice de la marche. La salle qu’on avait réservée pour notre événement était pleine à craquer. On ne savait pas trop à quoi s’attendre. C’était un souper très simple, très convivial, familial.» 

La soirée a finalement permis d’amasser 1167 $ pour la cause grâce à la vente de billets pour le souper, de stylos et de signets faits à la main. La marche du Grand défoulement se tiendra le 28 septembre. Des fonds seront remis à la fondation qui offre l’hôtellerie et toute une brochette de services, comme des massages, de la kinésiologie et de l’art thérapie, aux personnes atteintes d’un cancer et leurs proches. 

Elle permet aux patients de l’extérieur de Sherbrooke de demeurer près de l’hôpital pendant les traitements.