Sylvie Jetté et Sandra Pelletier photographiées près de leurs maisons, des jumelés, à Shefford. Mme Jetté est venue en aide à sa voisine en proie à une grave réaction allergique.

Une Sheffordoise sauvée par sa voisine

«Il y a des gens qui parlent à leurs amis au Japon, mais qui ne communiquent pas avec leurs voisins parce qu'ils sont en conflit. C'est important d'établir de bonnes relations. Tu ne sais jamais quand tu peux avoir besoin de ces personnes-là.»
Sandra Pelletier est convaincue qu'elle ne serait plus de ce monde aujourd'hui si elle n'avaitpu compter sur sa voisine Sylvie Jetté, jeudi dernier.
Souffrant d'une infection qui l'avait rendue fiévreuse, Mme Pelletier venait de prendre le comprimé de pénicilline que son médecin lui avait prescrit avant de téléphoner à sa mère pour lui donner des nouvelles.
Pendant la conversation, Mme Pelletier s'est sentie de plus en plus mal. «J'avais les yeux qui picotaient, qui chauffaient, je sentais monter la chaleur», raconte-t-elle. Son visage était enflé, elle avait la peau très rouge et des boutons étaient apparus.
Tous les détails dans notre édition de jeudi