Un incendie a lourdement endommagé une résidence de la rue du Bosquet, à Bromont.

Une résidence endommagée par le feu à Bromont

Quatre personnes devront être relogées pour les prochains mois. Leur maison de la rue du Bosquet, à Bromont, a subi de lourds dommages en raison d’un incendie, jeudi.

Les pompiers ont été alertés vers 11 h 45 par une voisine qui a aperçu des flammes dans l’abri d’auto. L’incendie s’est propagé à partir de l’extérieur de la demeure, près des bacs de récupération, de matières organiques et d’ordures, selon le directeur du service de sécurité incendie de Bromont/Brigham/Saint-Alphonse-de-Granby, Hugo Brière. La possibilité que des cendres chaudes aient été entreposées près de la maison n’était pas exclue vendredi matin.

Arrivés un peu moins de dix minutes après l’appel, les pompiers sont passés à l’attaque en compagnie de sapeurs de Shefford et de Waterloo — appelés en renfort pour les hommes et le transport d’eau — et ont pu maîtriser le brasier vers 13 h 30. Le service des travaux publics de Bromont a également été mis à contribution puisque la rue et l’entrée étaient glacées, ce qui compliquait le travail des pompiers. Ceux-ci ont d’ailleurs dû composer avec la pluie qui a alourdi leurs habits de combat.

Les dommages sont estimés à plus de 100 000 $, mais la maison d’une valeur estimée à 231 500 $ n’est pas une perte totale. Il faudra cependant plusieurs mois pour la rendre habitable de nouveau, croit M. Brière. Les combattants du feu ont tout de même réussi à sauver quelques biens personnels, que des voisins ont accepté de garder temporairement.

Les quatre adultes occupant la maison ont été pris en charge par la Croix-Rouge canadienne, tandis que l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie s’est déplacée pour nourrir et hydrater les pompiers.

Hugo Brière suggère par ailleurs aux citoyens qui utilisent un système de chauffage par combustion de se référer au site du ministère de la Sécurité publique pour connaître les bonnes pratiques à adopter.

Le ministère indique que les cendres chaudes doivent être déposées dans un contenant métallique à l’extérieur de la maison sur une surface non combustible. De plus, le contenant doit être laissé à plus d’un mètre de toute structure ou matière combustible. Elles devraient reposer entre 3 et 7 jours avant d’être jetées dans un autre contenant, comme le bac de matières organiques. Les cendres chaudes dégagent également du monoxyde de carbone, raison supplémentaire pour les laisser refroidir à l’extérieur.