La rencontre prévue à 10h ce matin sur les motos et le bruit dans le cadre du «Samedi matin du maire Bonin» risque d'être courue. À un point tel que le maire n'a pas couru de risque: il rencontrera les citoyens au Palace plutôt qu'à la salle du conseil.

Une rencontre qui risque de faire grand bruit

La rencontre prévue à 10h ce matin sur les motos et le bruit dans le cadre du «Samedi matin du maire Bonin» risque d'être courue. À un point tel que le maire n'a pas couru de risque: il rencontrera les citoyens au Palace plutôt qu'à la salle du conseil, à l'hôtel de ville, qui ne peut pas accueillir plus de 150 personnes.
«C'est une mesure exceptionnelle. Il n'est pas question que je prenne la chance d'être obligé de fermer la porte de la salle du conseil et que plein de personnes ne puissent y assister. (...) Ça fait tellement d'années que les motocyclistes veulent se faire entendre», a dit hier Pascal Bonin.
Celui-ci sait que le sujet est chaud. Depuis l'annonce du thème de la rencontre avec les citoyens, soit «La légitimité de la tranquillité publique et les véhicules munis de silencieux non conformes», les commentaires se sont faits nombreux, particulièrement sur les réseaux sociaux.
La Ville de Granby n'a pas la cote chez les motocyclistes depuis une dizaine d'années, car elle est jugée trop sévère dans l'application de la réglementation en matière de silencieux. En 2010, un boycottage de la ville avait même été initié. Et cela a laissé des traces, telles que le démontrent certains commentaires inscrits sur la page Facebook du maire.
Tous les détails dans notre édition de samedi