Danny Williams avance que la Marina de Knowlton pourrait accueillir certaines activités de son organisme.
Danny Williams avance que la Marina de Knowlton pourrait accueillir certaines activités de son organisme.

Une remise d’hommes à Lac-Brome pour sortir les retraités de leur isolement

Mickael Lambert
Mickael Lambert
La Voix de l'Est
Un projet est en branle à Lac-Brome afin de sortir les hommes de l’isolement. Danny Williams, un citoyen de Lac-Brome travaille à mettre en place un Men’s shed ou une remise d’hommes dans la langue de Molière. Une initiative qui s’adresse principalement aux hommes retraités et qui mise sur la socialisation et le partage de connaissances.

« Le taux de suicide des hommes âgés de 67 ans et plus est parmi les plus élevés au monde. C’est le résultat de l’ennui et la solitude », estime Danny Williams.

Résident de Lac-Brome, ce dernier travaille à mettre sur pied ce projet cher à ses yeux dans sa municipalité.

Après avoir ficelé les premiers éléments du projet, Danny Williams a organisé une première rencontre mardi soir pour tâter l’intérêt de la communauté de Lac-Brome.

Malgré les conditions routières difficiles, ce dernier assure avoir recueilli les coordonnées de quelques intéressés qui pourraient lui donner un coup de main dans le développement de son initiative.

« J’ai aussi eu une rencontre avec l’organisatrice communautaire du CLSC Isabelle Tardif qui pourra m’aider à enregistrer officiellement le projet et nous informer des services qui pourraient être disponibles avec le CLSC. Je pense que ce sera un bon soutien pour le futur », explique Danny Williams.

Partage

Les men’s shed que l’on peut traduire librement par remise d’hommes sont un type d’organisme communautaire présent un peu partout dans les pays anglo-saxons. Entre le club social et les ateliers d’artisanats, ces organismes s’adressent à des hommes retraités en leur permettant d’apprendre ou de partager leurs connaissances en matière de travaux manuels.

Danny Williams veut aller plus loin avec son projet à Lac-Brome, notamment en invitant des conférenciers sur des sujets touchant directement les retraités pour mieux les informer sur l’utilisation des téléphones cellulaires, des ordinateurs ou sur les programmes gouvernementaux s’offrant à eux.

Il souhaite également développer des collaborations avec d’autres organisations de la communauté de Brome-Missisquoi.

« Nous pourrions par exemple réparer des chaises de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins », avance M. Williams.

L’instigateur avance avoir déjà trouvé quelques emplacements qui pourraient accueillir les activités de l’organisme, dont la Marina de Knowlton et le centre communautaire de Lac-Brome.

Danny Williams invite les intéressés à la seconde réunion prévue le 8 janvier prochain au centre communautaire de Knowlton. Il procédera également en début d’année à une collecte d’outils destinés aux éventuels ateliers.