Suzanne Vallières, auteure de la série de livres Les Psy-trucs et Le Psy-guide a été assermentée commissaire scolaire, mardi.

Une psychologue réputée recrutée comme commissaire à Val-des-Cerfs

Figure bien connue des médias et de l’édition, la psychologue Suzanne Vallières ajoute la corde de la représentation scolaire à son arc.

L’auteure de la série de livres Les Psy-trucs et Le Psy-guide a été assermentée, mardi, en tant que nouvelle commissaire à la commission scolaire du Val-des-Cerfs. Elle remplace Marie-Claude Noiseux, qui a remis sa démission en novembre.

Mme Vallières représente désormais la circonscription no. 4, à Cowansville, où elle possède une maison. «J’avais le goût de travailler en équipe et de m’impliquer dans des projets qui touchent l’intimidation et l’estime de soi», a indiqué la professionnelle au terme de l’assemblée publique.

Celle qui a travaillé pendant 15 ans comme psychologue à Val-des-Cerfs, avant de faire le saut au privé, souhaite travailler «autant auprès des parents que des élèves».

Par ailleurs, la commission scolaire a autorisé mardi un emprunt de 2 690 954 $ visant à payer la part de Val-des-Cerfs à la suite de l’entente intervenue au dossier des frais chargés en trop aux parents. Toutes les commissions scolaires du Québec devront acquitter leur part dans la conclusion de ce litige où l’imprécision de la Loi sur l’instruction publique a été mise en relief.

Il n’est pas exclu que le ministère de l’Éducation éponge la facture, mais il attend puisque les commissions scolaires sont présentement en recours judiciaire de leur côté concernant la part que leur assureur devrait rembourser. «Le litige est encore en cours, alors on paie notre partie pour le moment», explique le directeur général de Val-des-Cerfs, Éric Racine.

Orée-des-Cantons

La commission scolaire a aussi autorisé un paiement de 268 000 $ pour financer la troisième et dernière phase du réaménagement de la cour d’école de l’Orée-des-Cantons, à Waterloo. Ce montant inclut les coûts de décontamination d’une partie du site, qui seront assumés par Val-des-Cerfs.

«Ce ne sera pas [les fonds amassés par] l’Orée-des-Cantons qui paiera [pour la décontamination]», dit M. Racine. Les travaux doivent être achevés au plus tard au début de l’automne 2019.

Finalement, Val-des-Cerfs a résolu d’emprunter un montant à déterminer pour l’achat de deux terrains situés à proximité de l’école primaire Saint-Joseph, à Granby. Ces terrains seront éventuellement utilisés «pour les besoins de l’école», dit M. Racine sans donner plus de précisions pour l’instant.