La terrasse du chalet a attiré de nombreux visiteurs grâce notamment au café et au chocolat chaud gratuits qui y étaient servis.

Une première journée réussie à Famili-Neige

La première journée de l’événement Famili-Neige a été un succès, samedi. L’activité se tenait dans deux parcs différents, soit Daniel-Johnson en après-midi et en début de soirée, et Terry-Fox à partir de 17 h.

Jean-Olivier Grégoire-Filion, habitué aux événements estivaux, a découvert que l’hiver comportait son lot de défis quand on est du côté de l’organisation... Les micros qui gèlent, les piles qui se déchargent, ou encore la nécessité de se réchauffer pour les bénévoles ont nécessité une bonne dose d’adaptation pour les organisateurs.

La journée a débuté dans le froid, alors que les bénévoles installaient le site pour l’accueil des premières familles à 13 h. Heureusement, le mercure a grimpé suffisamment pour que le site se remplisse jusqu’en soirée. L’estimation du nombre de personnes présentes a été faite lors des feux d’artifice vers 19 h. On a alors évalué la foule à environ 2000 personnes. « Dans la journée, c’est dur à calculer. Il n’y avait pas plein de gens, mais il y avait tout le temps du monde et les gens attendaient peu pour faire les activités », indique M. Grégoire-Filion.

Il y avait du nouveau à voir et à vivre durant cette première journée de deux. Le Snowga, pour des raisons de disponibilités, n’aura lieu que la semaine prochaine. Par contre, VéloGare Sports aux puces proposait l’essai de neuf vélos à roues surdimensionnées (fatbike), dont un pour enfants.

Des nouveautés populaires
L’activité a été fort populaire, remarque Talkena Wasungu, de la boutique. « C’est fantastique ! Les gens aiment ça, c’était une très bonne idée que les organisateurs ont eue. »

Le fatbike est de plus en plus populaire, d’autant plus que les pistes sont nombreuses pour le pratiquer. Outre les rues, les cyclistes peuvent emprunter la piste cyclable enneigée, aller dans les sentiers de vélo à Bromont et au Parc national de la Yamaska, pour ne nommer que ceux-là.

« C’est vraiment confortable, commente Anna, une Granbyenne qui a profité de l’occasion pour faire l’essai d’un fatbike. C’est comme faire du vélo sur un coussin. »

« Il y a un bon grip, renchérit Simon. Ça tient bien, on n’a pas peur de tomber. »

Autre nouveauté, il y avait la possibilité de glisser sur des chambres à air. « Ça glissait vraiment bien parce que c’était glacé alors ça allait loin », poursuit M. Grégoire-Filion.

La terrasse du chalet avec ses balles de foin, son kiosque à café et chocolats chauds gratuits et ses foyers a bien fonctionné. « L’an passé, on l’avait essayé entre le chalet des patineurs et le lac, mais comme le lac était fermé il n’y avait pas beaucoup de monde qui allait là. Cette année, à l’endroit où elle était, ça a bien fonctionné. Au moment des feux d’artifice, c’était plein. »

Le Spin Rail Jam a été déplacé au parc Terry-Fox, là où se trouve le parc à neige. La compétition de planche à neige tenue par Spin Limit a d’ailleurs connu un regain de popularité.

« Il y a eu 37 inscriptions de snowboard, comparé à 31 l’année d’avant, rapporte M. Grégoire-Filion. On est vraiment content. Il y avait beaucoup de monde, beaucoup de jeunes, mais aussi des familles et des gens curieux de voir le parc à neige. »

Les fans de rap étaient aussi au rendez-vous pour le spectacle de Dubmatique accompagné de Sydney Lallier. Environ 750 personnes étaient présentes pour le spectacle.

Les essais de fatbike ont été fort populaires.

Trois étoiles
Deux spectacles pyrotechniques ont été offerts samedi. Le premier, peu après 19 h, a mis fin à la première partie de Famili-Neige au parc Daniel-Johnson. Le deuxième a permis de clôturer les activités au parc Terry-Fox, à 21 h.

La disposition des deux sites a permis d’avoir deux spectacles différents. Le premier site est plus traditionnel tandis qu’au parc Terry-Fox, les fusées étaient lancées sur les terrains de soccer et les spectateurs étaient en hauteur.

« Si j’avais trois étoiles à décerner, la troisième irait aux citoyens qui se sont déplacés même s’il faisait froid au début, la deuxième aux bénévoles et la première aux travaux publics qui ont travaillé toute la semaine. On se rappelle qu’il y a eu de grandes variations de température et ils ont fait des pieds et des mains pour aller chercher de la neige partout dans la ville. Ils ont même soufflé de la neige pour les endroits où il n’y en avait pas pour faire nos jeux, en plus d’entretenir l’anneau de glace. »

Une activité parallèle avait également lieu vendredi soir, au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin, alors que les marcheurs étaient invités à parcourir les sentiers avec des accessoires lumineux.

La deuxième journée de Famili-Neige se tiendra le 10 février au parc Daniel-Johnson.