Lyne Isabelle, Josée Archambault et Annie Demers, du Centre d’action bénévole aux 4 vents, ont dévoilé le nouveau service qui sera offert dans quelques jours : une épicerie communautaire.

Une première épicerie communautaire en Haute-Yamaska

Une première épicerie communautaire ouvrira ses portes dans quelques jours en Haute-Yamaska. L’initiative du Centre d’action bénévole aux 4 vents, situé à Waterloo, permettra aux citoyens d’en acheter plus en conservant le même budget.

Fruits, légumes, viandes, produits d’hygiène, épices, noix, produits laitiers. La nouvelle épicerie installée dans les locaux du Centre d’action bénévole (CAB), rue Lewis, offrira une grande variété de produits à ses clients, principalement composés de personnes seules et de couples, à un prix plus qu’abordable.

« Si tu viens magasiner ici avec le même montant d’argent, c’est sûr que tu auras plus de produits. Tu vas avoir accès à une grande variété de produits et en petits formats. Des fois, le budget est de 120 $ pour le mois pour faire l’épicerie. Ici, on va pouvoir faire des miracles », affirme Josée Archambault, directrice générale du Centre d’action bénévole aux 4 vents.

Produits à l’unité

De nombreux produits seront vendus à l’unité, comme les tranches de fromage, les sachets de gruau et les œufs par exemple, tandis que d’autres seront disponibles en vrac. C’est le cas des épices, entre autres. « Les fruits et légumes seront vendus à l’unité aussi. La personne peut repartir avec six variétés de fruits. Jamais elle ne pourrait se payer ça à l’épicerie », indique Lyne Isabelle, intervenante sociale et communautaire.

Le service, offert aux citoyens des municipalités desservies par le centre, c’est-à-dire Waterloo, Warden, Saint-Joachim-de-Shefford et Shefford, comporte également un volet dédié à l’éducation. « Il y a une clientèle qui a environ 30 $ par semaine pour se nourrir. On va les accompagner au début, leur expliquer qu’elle peut acheter du gruau en sachet pour avoir une grande variété, des céréales et des œufs par exemple. C’est vraiment là où on va faire la différence », explique Mme Isabelle.

Les clients devront se procurer une carte de membre pour faire leurs emplettes à l’épicerie communautaire, vendue au coût de 2 $ pour les membres maison et de 10 $ pour les membres solidaires. Le type de membre est déterminé en fonction de leur situation financière. Le prix d’achat sera d’ailleurs différent selon le type de membre.

Une carte fidélité, des dégustations et un service de raccompagnement à faible coût seront aussi offerts lors de l’ouverture de l’épicerie.

Les bénévoles, qui ont d’ailleurs grandement contribué à l’aménagement de l’épicerie et de son coin café, seront responsables de magasiner les produits pour dénicher des aubaines. L’épicerie s’approvisionnera également auprès d’un grossiste alimentaire.

L’épicerie communautaire remplacera le service de vrac à rabais qui exigeait à la clientèle de choisir des produits alimentaires à l’avance et de les récupérer une journée spécifique. « Le constat nous a amenés à nous demander ce qu’on pourrait offrir d’autre pour amener plus de latitude, et c’est là qu’on a pensé à une épicerie communautaire, ce qui est très novateur dans notre région », explique Mme Archambault.

Le service sera complémentaire à ceux déjà offerts par le CAB, soit le dépannage alimentaire, la cuisine collective et le frigo communautaire.

Avant de réaliser le projet, des membres du centre d’action bénévole ont visité des épiceries communautaires à Sherbrooke, Montréal et Saguenay pour dénicher quelques idées. Une subvention obtenue dans le cadre du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale de la Direction de la santé publique de l’Estrie a permis de mettre le projet sur les rails.

L’ouverture officielle de l’épicerie communautaire aura lieu le 9 octobre. L’épicerie sera ouverte tous les mercredis de 12 h à 16 h. Les personnes intéressées à découvrir cette nouvelle ressource sont invitées aux journées portes ouvertes, le mercredi 2 octobre de 13 h à 16 h, et le jeudi 3 octobre de 9 h à 12 h.