Chantal Beauchemin est la première candidate qui briguera l’investiture péquiste dans Granby.

Une première candidate à l’investiture péquiste

Une première candidate briguera l’investiture péquiste dans Granby. Chantal Beauchemin dit avoir le temps et l’énergie pour améliorer la qualité de vie des citoyens de la circonscription.

Pour la candidate, le Parti québécois est la formation politique incarnant le plus le renouveau. « La CAQ et le Parti libéral [du Québec], ce sont des copies carbone à mes yeux, indique-t-elle. Le PQ représente le changement : le meilleur. Et je pense pouvoir porter ce changement-là pour les gens de Granby. »

« Dans sa plateforme, le PQ propose des choses plus qu’intéressantes. Ses idées progressistes sont intelligentes, réfléchies et applicables », ajoute-t-elle.

Enseignante
Celle qui œuvre dans le milieu de l’éducation depuis 28 ans croit d’ailleurs que la proposition du parti de diminuer le nombre d’élèves par classe aura des effets bénéfiques sur la réussite scolaire des enfants québécois. « L’enseignant est l’agent qui fait progresser les élèves. En diminuant leur nombre, on augmente la capacité du professeur de répondre à leurs besoins, explique celle qui enseigne à l’école Sainte-Famille. C’est ce qu’on doit faire si on veut une société avec des enfants qui ont atteint les compétences souhaitées. »

Du même souffle, elle endosse l’idée d’ouvrir les CLSC douze heures par jour, sept jours par semaine, et celle de reconnaître des compétences aux infirmières dans le diagnostic de certains problèmes de santé ; deux avenues qui permettraient de désengorger les urgences.

Enfin, elle souhaite que le prochain gouvernement investisse dans les énergies vertes, les transports en commun et le transport électrique. « Au Québec, on doit se défaire du pétrole : il est temps de passer à autre chose », allègue la candidate qui aimerait entre autres voir l’offre de transports en commun bonifiée dans la région, particulièrement entre Granby et Bromont.

Pour l’instant, Mme Beauchemin est la seule candidate en lice pour l’investiture péquiste dans Granby, a confirmé le président de la section locale du parti, Mario Blanchard. « C’est une candidate sérieuse », a-t-il fait savoir lors d’un bref entretien téléphonique.

Jusqu’à la fin juin pour se présenter
Les membres intéressés à porter les couleurs de la formation souverainiste dans la circonscription pour la prochaine élection ont jusqu’à dix jours précédant la tenue de l’assemblée d’investiture, prévue le 5 juillet, pour se manifester. On ne saura donc qu’à cette date si Mme Beauchemin succédera à Joanne Lalumière comme candidate péquiste dans Granby.

Entre temps, l’enseignante a déjà commencé le travail sur le terrain. « Je suis allée à la rencontre des gens. C’est ce que j’aime faire et c’est très motivant », raconte la principale intéressée.

Une seule candidate est confirmée dans Granby pour l’instant. Il s’agit de Daphné Poulin, qui briguera les suffrages pour le compte du Parti Vert du Québec.

Les autres partis n’ont pas encore annoncé de candidat dans Granby pour faire face à François Bonnardel, qui est en selle depuis 2007 dans la circonscription désormais considérée comme un château fort caquiste.