Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les policiers de la Sûreté du Québec ont été à la poursuite d’un conducteur qui avait volé un camion cube, dans la nuit de samedi à dimanche.
Les policiers de la Sûreté du Québec ont été à la poursuite d’un conducteur qui avait volé un camion cube, dans la nuit de samedi à dimanche.

Une poursuite policière de 30 km sur l’A10

Roxanne Caron
Roxanne Caron
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les policiers de la Sûreté du Québec ont été à la poursuite d’un conducteur qui avait volé un camion cube, dans la nuit de samedi à dimanche. L’opération a débuté sur l’autoroute 10 à Marieville pour se terminer 30 kilomètres plus loin, à Saint-Hyacinthe.

Vers 2 h, les policiers ont reçu un signalement au sujet d’un conducteur ayant une conduite erratique. Le véhicule en question a été localisé sur l’autoroute 10 au kilomètre 37, à la hauteur de Marieville, où une poursuite policière s’est enclenchée. 

Ce n’est qu’une vingtaine de kilomètres plus loin, à Ange-Gardien, au kilomètre 55, que les policiers ont intercepté le véhicule volé. 

« Lors de l’interception, le conducteur a fait marche arrière pour percuter l’autopatrouille qu’il a endommagé lourdement. Il a ensuite pris la fuite à bord de son véhicule. Les policiers ont dû emprunter la camionnette du patrouilleur du ministère des Transports pour suivre le fuyard sur la route 235. Ils ont aussi avisé les postes de police avoisinants », indique Louis-Philippe Bibeau, relationniste de la Sûreté du Québec.

Vers 2 h 30, le fuyard a perdu la maîtrise du véhicule à l’approche d’un déploiement policier et de l’érection d’un tapis à clous qui était sur la rue Saint-Pierre Ouest à Saint-Hyacinthe.

Le conducteur a terminé sa course dans un fossé. L’homme âgé de 39 ans a subi des blessures mineures et il a été interrogé par les enquêteurs des crimes majeurs. 

Il demeurera détenu jusqu'à sa comparution, lors de laquelle il pourrait être accusé d'interdiction de conduire, de recel de plus de 5000$ , de possession de stupéfiants (méthamphétamine),  d'agression armée, de conduite dangereuse, de délit de fuite et de manquement aux conditions de probation. 

Un reconstitutionniste a été dépêché sur les différentes routes empruntées pour enquêter sur cette histoire. Certains segments ont été fermés à la circulation dimanche matin. 

Le camion avait été rapporté volé au service de police de la Ville de Longueuil.