Une personne retrouvée sans vie dans un poulailler

L’année commence bien tristement à Bromont­, alors qu’un homme a perdu la vie dans la pouponnière­ d’un poulailler.

Selon nos informations, il a été retrouvé sans vie en milieu d’après-midi par des proches qui s’inquiétaient, mardi, mais son décès remonterait au 1er janvier. 

Peu de détails étaient disponibles au moment de mettre sous presse. On sait toutefois qu’il s’agit d’un homme de la région, âgé autour de 40 ans. Par contre, il était impossible de savoir, mardi soir, s’il s’agissait du propriétaire ou d’un employé du poulailler situé dans le secteur Adamsville. 

Les policiers et les inspecteurs de la CNESST enquêtent, mais il aura fallu l’intervention des pompiers, vers 16 h, pour leur assurer un accès sécuritaire. 

Les pompiers de Bromont ont détecté une forte présence de monoxyde de carbone. « À l’arrivée de nos intervenants, on avait des lectures qui dépassaient les 800 ppm », confirme le directeur du service incendies, Hugo Brière. Un tel taux représente de grands risques, ajoute-t-il, mais il est trop tôt pour dire si la quantité de CO était aussi élevée quand la victime est entrée dans le poulailler.

L’intervention des pompiers a duré plusieurs heures. Ils ont dû ventiler le secteur pour permettre aux enquêteurs de faire leur travail sans risquer de s’intoxiquer. L’enquête permettra de déterminer si une intoxication au monoxyde de carbone est la cause de son décès.