Après une quarantaine minimale de 48 heures, les offrandes recueillies entre le 16 et le 30 novembre seront remises au Centre d’action bénévole de Saint-Césaire pour être redistribuées aux bénéficiaires de la popote roulante et à ceux qui recevront un panier de Noël.
Après une quarantaine minimale de 48 heures, les offrandes recueillies entre le 16 et le 30 novembre seront remises au Centre d’action bénévole de Saint-Césaire pour être redistribuées aux bénéficiaires de la popote roulante et à ceux qui recevront un panier de Noël.

Une pensée pour les gens seuls à Noël

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Pour plusieurs personnes, la période des Fêtes, dont les célébrations sont encore incertaines, ajoutera une couche de solitude et d’anxiété à une année déjà éprouvante. Histoire de mettre un baume au coeur de ses citoyens les plus vulnérables ou démunis, la municipalité de Saint-Césaire, de concert avec la bibliothèque municipale et le centre d’action bénévole de la municipalité, invite ses citoyens à un petit don de soi.

Le «Parcours d’une pensée réconfortante», est une initiative d’abord lancée à Saint-Jean-sur-Richelieu et publicisée par le Centre intégré de santé et des services sociaux de la Montérégie. Une idée qui a emballé Chantal Brodeur, directrice du Service des loisirs, culturel et communautaire de Saint-Césaire.

«Je me suis dit ‘‘wow!’’, indique la principale intéressée, qui s’est adjoint la collaboration de sa collègue Andrée Joncas et de la responsable de la bibliothèque municipale, Line Gervais, pour mettre sur pied une version césairoise du projet. Les gens en ont tellement besoin ces temps-ci.»

Maintenant que le conseil municipal a donné son aval au projet, sept boîtes seront installées dans tout autant de parcs de la municipalité, à savoir, les parcs Larose, Neveu, Carré Royer, Carré Firoux, Guillet, Émile, et le Complexe sportif, rue Saint-Paul. Un parcours qui peut être franchi seul ou en famille, pour prendre l’air, découvrir ou redécouvrir les différents parcs de la ville, et ce, tout en contribuant au mieux-vivre dans sa communauté, souligne Mme Brodeur.

Il sera possible d’y déposer un mot, un poème, un dessin, une pensée ou une autre marque de bonté. «On veut que les gens écrivent un mot réconfortant qui va faire chaud au coeur à la personne qui va le lire», précise la responsable.

Après une quarantaine minimale de 48 heures, les offrandes recueillies entre le 16 et le 30 novembre seront remises au Centre d’action bénévole de Saint-Césaire pour être redistribuées aux bénéficiaires de la popote roulante et à ceux qui recevront un panier de Noël.

S’il y a suffisamment d’enveloppes, d’autres pourraient être remises aux bénévoles et aux prestataires de services d’autres organismes communautaires de la municipalité.

«La beauté de la chose, c’est que les gens ne sauront pas qui recevra leur petit mot, note Mme Brodeur. C’est envoyer du bien à un inconnu dans le seul objectif de lui procurer du bonheur.»

«Ça peut devenir un projet familial, renchérit-elle. Les enfants peuvent faire de jolis dessins. Ça, ça ne manque jamais de faire sourire.»