La directrice générale de la Chambre de commerce Haute-Yamaska, Claude Surprenant.

Une opération charme pour attirer des entrepreneurs à Granby

Une dizaine de jeunes entrepreneurs québécois issus de la diversité culturelle seront de passage à Granby le 7 février pour découvrir la région et y évaluer les opportunités d’affaires.

La venue de cette mission commerciale, pilotée par le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), est le fruit d’une collaboration entre la chambre de commerce de la Haute-Yamaska (CCHY) et de Génération Avenir, souligne la directrice générale de la CCHY, Claude Surprenant.

Outre Granby, la délégation d’entrepreneurs découvrira également au cours de l’hiver, par le biais du projet Entreprendre en région, les villes de Shawinigan, d’Argenteuil et de Saint-Jean-sur-Richelieu. La sélection des destinations a fait l’objet d’un appel d’offres auprès des jeunes chambres de commerce à travers le Québec, fait valoir le Regroupement par voie de communiqué.

À Granby, les entrepreneurs de passage seront notamment invités à rencontrer au cours de la journée des représentants de Desjardins Entreprises, Granby Industriel, Commerce Tourisme Granby et région ainsi que des élus. Ils visiteront également l’entreprise Sani-Éco, où la présidente de Génération Avenir, Andrée-Anne Gagné, agit à titre de directrice adjointe. Des rencontres sont aussi prévues avec des entrepreneurs locaux à l’occasion d’un 5 à 7.

L’ambassadrice du projet Entreprendre en région et femme d’affaires, Danièle Henkel, sera en outre présente en soirée, souligne Mme Surprenant.

Charme

« On veut vraiment faire une opération charme pour que ces gens-là soient ensuite intéressés à investir, que ce soit dans un projet déjà existant ou en venant s’établir dans la région pour y démarrer une entreprise », explique la directrice générale de la chambre de commerce.

Celle-ci souhaite, qu’à tout le moins, ces entrepreneurs immigrants aient de bons mots sur Granby à leur entourage. « En bout de ligne, ça pourrait être un entrepreneur qui n’a pas participé à la mission qui pourrait avoir un intérêt. On veut vraiment favoriser les échanges pour amener des gens dans la région », dit-elle.

L’arrêt à Granby du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec est par ailleurs le reflet d’une collaboration accrue entre la chambre de commerce locale et le regroupement de jeunes entrepreneurs Génération Avenir.

Claude Surprenant affirme, depuis son entrée en poste, vouloir également travailler pour les jeunes entrepreneurs. Une préoccupation qu’elle avait déjà lorsqu’elle oeuvrait pour la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu. D’où l’émergence d’une plus grande collaboration avec Génération Avenir.

Bien que les deux regroupements demeurent indépendants, ils ont ainsi mis sur pied des activités de formation communes et oeuvré à l’accueil de cette mission commerciale.

« À long terme, on espère avoir des collaborations plus étroites avec eux », dit Mme Surprenant.

Il a été impossible de joindre mercredi la présidente de Génération Avenir, André-Anne Gagné.