L’entrepreneur Benoit Danis estime que l’application mobile permettra d’attirer davantage d’utilisateurs de la carte Simple.

Une nouvelle application pour la carte Simple

L’année commence en grand pour le duo d’entrepreneurs qui se trouve derrière la carte Simple. Benoit Danis et Yan Beauregard viennent tout juste de lancer une application mobile qui permettra aux Granbyens d’avoir accès aux avantages de la carte via leur téléphone cellulaire. Cette nouvelle plateforme devrait permettre au projet de continuer à prendre de l’ampleur dans les prochains mois.

Les entrepreneurs à l’origine de la carte Simple s’étaient donné pour mission d’offrir une vitrine aux commerçants granbyens et d’inciter leurs concitoyens à dépenser localement. Avec cet ajout au projet, Benoit Danis est convaincu que la carte pourra attirer davantage d’utilisateurs.

« On va avoir les gens qui sont plus traditionnels et ceux qui sont plus technos. Ça va nous permettre de rejoindre une clientèle plus jeune. Avec Facebook, le site web, les infolettres et maintenant l’application, notre offre est vraiment complète ! », estime Benoit Danis, joint au téléphone en début de semaine.

L’entrepreneur souligne que l’idée de l’application était dans les cartons depuis les débuts du projet, mais que son collègue et lui attendaient de voir la réponse des consommateurs après le lancement de la carte Simple, au début de l’été dernier.

Le succès a été au rendez-vous. Selon leurs statistiques, plus de 270 000 $ ont transigé lors des 5000 transactions effectuées avec cette carte depuis son lancement à la fin mai. « On compte environ 100 à 125 personnes qui s’ajoutent par semaine », soutient M. Danis.

Opportunités

Si l’application mobile reprend pour le moment les fonctionnalités de la version physique, les possibilités de développement sont multiples, selon Benoit Danis. D’ici quelques mois, l’équipe travaillera à intégrer les fonctions de géolocalisation des téléphones cellulaires à l’application. « Ça permettra d’envoyer des notifications lorsqu’une personne se trouve à proximité d’un commerce participant. [...] Comme pour toutes les applications, elle devra être connectée à Internet pour fonctionner, mais il y a déjà 80 % de gens qui ont le wi-fi et qui utilisent leur téléphone intelligent pour faire des recherches », explique M. Danis. Une cinquantaine de commerces devraient être intégrés à la géolocalisation.

Benoit Danis et Yan Beauregard souhaitent profiter des prochains mois pour consolider leur projet, puisque la première année a nécessité d’importants investissements. Ils gardent leur objectif d’atteindre les 10 000 utilisateurs au courant de l’année, ce qui devrait être atteint sans trop de difficulté puisqu’ils comptent déjà environ 7000 abonnés.