De gauche à droite : Johanne Coiteux et Louise Gélinas, du Club Optimiste Yamaska Valley, Louise Bissonnette, chef de services périopératoires à l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, et Miranda Côté, en rémission d'un cancer.

Une marche pour vaincre les cancers des femmes

La 16e Marche pour vaincre les cancers des femmes aura lieu le dimanche 1er octobre prochain dans les rues pittoresques de Knowlton. Les fonds amassés dans le cadre de l'événement, organisé par le Club Optimiste Yamaska Valley, sont destinés au rehaussement de la tour gynécologique de l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) ainsi qu'à l'achat d'une imprimante médicale pour la chirurgie.
En 16 ans d'existence, la marche a permis de verser 713 469 $ à l'hôpital BMP pour aider à prévenir et traiter les cancers féminins. Une aide considérable, selon Louise Bissonnette, chef de services périopératoires. « C'est sûr que ça nous aide beaucoup », s'empresse-t-elle de souligner. « Ça nous permet d'acheter des choses dont on a grandement besoin. »
Depuis ses débuts, la marche aura permis d'acheter un appareil de mammographie numérique, un laser gynécologique 3D, une unité échographique et un colposcope (appareil permettant la détection de cellules cancéreuses dans les parties génitales de la femme). « C'est vraiment important ce que le Club Optimiste Yamaska Valley fait pour nous. On est vraiment chanceux de les avoir », souligne Mme Bissonnette, qui coprésidera la 16e Marche. Grâce à ces achats, l'hôpital peut se maintenir à jour au plan de technologie médicale, qui évolue rapidement.
Cette année, on parle notamment de l'achat d'accessoires pour la tour gynécologique. « On va pouvoir acheter des accessoires pour la bonifier, la rendre plus efficace », explique Louise Bissonnette. 
Présentement, il faut quatre heures pour décontaminer l'équipement utilisé lors d'interventions gynécologiques. Avec l'argent accumulé par la marche, plus d'équipement pourrait être acheté, ce qui se traduirait en un délai d'attente moins long pour les patientes et la réalisation d'un travail plus efficace pour les chirurgiens. 
Aussi, une partie de la somme accumulée cette année permettra l'achat d'une imprimante médicale pour la chirurgie, ce qui permettra de capturer et de conserver les images chirurgicales dans le but de documenter les dossiers, mais aussi de faire un suivi visuel avec les patientes. « On ne peut pas faire d'impression, actuellement. Cette imprimante est la première chose sur notre liste de souhaits », souligne la chef de services périopératoires. 
Se joindre à la marche
Tous sont invités à se joindre à la marche, même les compagnons canins ! Elle débutera à 9 h 30, le dimanche 1er octobre, au Centre communautaire de Lac-Brome (270, rue Victoria, dans le secteur Knowlton­). Deux parcours sont possibles : 5 km et 10 km. Il n'y a aucuns frais d'inscription, mais les marcheurs sont invités à recueillir un minimum­ de 20 $ pour participer. 
« Ultimement, ce sont les dons récoltés par les participants auprès de leur famille, amis et voisinage qui déterminent le succès de cette collecte de fonds », est-il mentionné par voie de communiqué. Les commerces et organismes sont également­ invités à former des équipes.
L'inscription se fait au www.fondation­bmp.ca ou le matin même de l'événement, de 8 h à 9 h 15. Des formulaires de promesse de dons sont disponibles en ligne ainsi que dans les lieux suivants : Le Panier Champêtre, Royal LePage (Knowlton­), Nettoyeur­ Houle, Pharmacie­ Jean Coutu (Cowansville­) et Clinique­ médicale de Bromont. 
Miranda Côté coprésidera la marche. À 20 ans, elle s'est fait diagnostiquer un cancer. Elle y consacre une chaîne YouTube (www.youtube.com/user/MiCOCO1206­). Un an et demi et 21 traitements plus tard, elle est en rémission. Elle retourne même à l'université. Avec d'autres survivants­, elle ouvrira la marche.
On peut contacter les organisatrices Louise Gélinas (450-243-5317) et Carol Brault (450-242-2867) pour plus d'information­ ou pour devenir bénévole.