Le musée de la Société historique du comté de Brome, en collaboration avec la Ville de Lac-Brome, a mis sur pied une initiative dans le but d’encourager l’achat local.
Le musée de la Société historique du comté de Brome, en collaboration avec la Ville de Lac-Brome, a mis sur pied une initiative dans le but d’encourager l’achat local.

Une initiative bromoise pour favoriser l’achat local

La Société historique du comté de Brome (SHCB) a usé d’ingéniosité pour venir en aide aux commerces locaux qui, comme partout ailleurs, subissent les conséquences de la pandémie de COVID-19. Dès maintenant et jusqu’au 12 octobre 2020, une entrée au musée est offerte gratuitement à chaque personne dépensant dans une boutique ou un restaurant de Lac-Brome.

«Quand le musée a fermé [en raison de la pandémie], on a essayé de trouver comment, avec nos moyens, on pouvait aider les commerces locaux», dévoile Jeremy Reeves, conservateur à la Société historique du comté de Brome. L’idée de mêler l’économie à la culture est venue lors d’une réunion virtuelle de l’équipe du musée.

Depuis le 8 juillet, toute personne présentant un reçu prouvant qu’il a effectué un achat dans une boutique, mangé dans un restaurant ou obtenu un service dans la ville de Lac-Brome obtient une entrée gratuite à la SHCB, d’une valeur de 5$. Aucun montant minimum dépensé n’est requis. La seule chose qui importe est que la dépense, peu importe son prix, ait été faite à l’intérieur des limites de la ville.

«Il faut juste avoir un reçu, mais nous encourageons tout le monde à faire leur part en faisant leurs achats dans les commerces locaux», exprime le conservateur du musée. Un seul reçu peut même être utilisé pour une famille ou un groupe de personnes. «Notre seule condition est que la visite soit faite le même jour que l’achat», précise M. Reeves.

«On a essayé de faire le plus simple possible, mais on espère que l’esprit de cette initiative sera respecté», déclare-t-il.

Un coup de pouce de la Ville

L’idée d’allier économie et attraits touristiques locaux est celle de l’équipe du musée. Ils ont ensuite approché la Ville, qui s’est jointe au projet. «L’initiative n’aurait jamais vu le jour sans la collaboration de la Ville», reconnaît Jeremy Reeves.

Celle-ci prend notamment en charge une partie de la publicité concernant le partenariat et s’occupe de faire la liaison entre le musée et les commerces. La Ville de Lac-Brome, en plus des subventions habituelles, assure également un soutien financier additionnel au musée. «Officiellement, la Ville subventionne un maximum de 5000$ pour cette initiative», confirme M. Reeves.

Le conservateur de la SHCB souhaite que ce projet encourage la population locale comme les touristes à venir visiter le musée. «C’est sûr que nous nous espérons voir une certaine augmentation de l’achalandage, concède-t-il. Malgré tout, la première vocation de cette initiative reste d’aider les commerces locaux.»

La Société historique du comté de Brome compte plusieurs expositions réparties dans des pavillons différents. «Les galeries permanentes touchent principalement tout ce qui relève de l’histoire locale», précise le conservateur. D’autres expositions s’éloignent de la région et illustrent la Première Guerre mondiale ou l’évolution de la mode féminine de 1850 à 1950.

Depuis sa réouverture, la SHCB s’assure de respecter les mesures sanitaires s’appliquant aux musées. La capacité du site a notamment été réduite à 60 personnes. Des visites guidées sont également offertes les fins de semaine, à condition que les membres du groupe proviennent tous de la même unité familiale.

Jeremy Reeves rappelle que le musée a connu des changements importants depuis 2010. Selon lui, les personnes l’ayant visité avant les rénovations devraient tenter une seconde visite. «C’est comme si c’était un tout nouveau musée», déclare-t-il.