Les quelque 125 finissants de l’école secondaire de la Haute-Ville ont été accuellis par une «haie d’honneur sécuritaire», mercredi.
Les quelque 125 finissants de l’école secondaire de la Haute-Ville ont été accuellis par une «haie d’honneur sécuritaire», mercredi.

Une haie d’honneur pour les finissants de l’école de la Haute-Ville

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
À défaut d’avoir une fin de secondaire digne de ce nom, les élèves de l’école de la Haute-Ville, à Granby, ont eu droit à un salut festif, mercredi.

Appelés à venir chercher leurs effets personnels, les quelque 125 finissants de l’école de la rue Lansdowne ont été accueillis par une «haie d’honneur sécuritaire» agrémentée de ballons, musique, animation et plusieurs membres du personnel.

«Quasi 100 % des finissants ont passé cinq ans avec nous», souligne Magalie Laplante, une enseignante de sciences ayant participé à l’organisation de cet événement. «On est un milieu tissé serré et on tenait à ce que leur départ soit souligné.»

Contrairement au primaire, les écoles secondaires ne rouvriront pas avant septembre et privilégient l’enseignement à distance.

«Traditionnellement, il y a toujours eu une haie d’honneur à la dernière journée des finissants», dit la directrice de l’école de la Haute-Ville, Hélène Deslandes. L’événement implique habituellement de nombreux spectateurs, avec lancer du chapeau et applaudissements.

«Cette année, on a été créatifs parce qu’on ne pouvait pas faire ça, mais on a à coeur de souligner la fin du parcours des élèves.»

Les photos des finissants étaient également placardées dans certaines fenêtres.

Comme tous les finissants du secondaire au Québec, ceux de la Haute-Ville ont dû dire adieu à leur bal qui devait avoir lieu en juin. La direction assure toutefois qu’une fête aura lieu dans les mois à venir pour remplacer celle qui a été annulée.