Le Service de police de la Ville de Granby a organisé une haie d’honneur, vendredi après-midi, pour honorer la mémoire de la gendarme Heidi Stevenson, tuée lors de la tragédie survenue le week-end dernier en Nouvelle-Écosse.
Le Service de police de la Ville de Granby a organisé une haie d’honneur, vendredi après-midi, pour honorer la mémoire de la gendarme Heidi Stevenson, tuée lors de la tragédie survenue le week-end dernier en Nouvelle-Écosse.

Une haie d’honneur en mémoire de Heidi Stevenson

Le Service de police de la Ville de Granby a organisé une haie d’honneur, vendredi après-midi, pour honorer la mémoire de la gendarme Heidi Stevenson, tuée lors de la tragédie survenue le week-end dernier en Nouvelle-Écosse.

«Ceux qui étaient en service, aujourd’hui, et ceux qui le pouvaient, nous voulions rendre hommage à la policière Heidi Stevenson, au poste de police de Granby. On s'est déplacé sur le trottoir, en respectant nos distances, et on a observé une minute de silence», indique la porte-parole du Service de police de Granby, Caroline Garand.

Puisque des funérailles ou autre rassemblement formel ne peuvent être organisées pour le moment, la GRC a invité vendredi l’ensemble de ses membres au pays à observer une minute de silence, à 14h (heure de l'Atlantique), en hommage à la policière Stevenson et à toutes les victimes de la tuerie.

La gendarme Heidi Stevenson comptait 23 ans d’expérience et elle était mère de deux enfants.

La GRC invite également la population à honorer la mémoire de la policière en portant du rouge, vendredi.

Le Service de police de la Ville de Granby a organisé une haie d’honneur, vendredi après-midi, pour honorer la mémoire de la gendarme Heidi Stevenson, tuée lors de la tragédie survenue le week-end dernier en Nouvelle-Écosse.

«Actes de violence insensés»

Rappelons que la fusillade en Nouvelle-Écosse a fait 22 morts, en plus du tireur. Outre la policière de la GRC, deux infirmières, deux agents correctionnels, une famille de trois personnes, dont une adolescente, une enseignante et des voisins à Portapique, ont perdu la vie.

Il s’agit d’une des tueries les plus mortelles au pays, depuis plus de 30 ans. La tragédie de l’école Polytechnique avait fait 14 victimes par balles.

«Il s’agit d’un des actes de violence les plus insensés qui ait jamais eu lieu dans notre province», a déclaré cette semaine le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil.

Le suspect, Gabriel Wortman, un denturologiste de 51 ans, aurait également allumé plusieurs incendies sur son chemin. Il aurait été abattu par la police à une station-service d’Enfield, après avoir parcouru 90 kilomètres en 12 heures.

Il y aurait en tout 16 scènes de crime réparties sur un grand territoire, au nord de la Nouvelle-Écosse. L’auteur du massacre était à bord d’une voiture identique à celles de la Gendarmerie royale du Canada, et portait un uniforme de la GRC, ce qui lui aurait permis de se faufiler incognito pendant quelques heures. La GRC n’a pas indiqué comment il s’était procuré ces vêtements.

Plusieurs corps policiers et municipalités du Canada ont mis leurs drapeaux en berne cette semaine pour honorer la mémoire des 22 victimes.

Le Service de police de la Ville de Granby a organisé une haie d’honneur, vendredi après-midi, pour honorer la mémoire de la gendarme Heidi Stevenson, tuée lors de la tragédie survenue le week-end dernier en Nouvelle-Écosse.

Hommage virtuel

Par ailleurs, un hommage virtuel sera rendu vendredi soir à 19h (heure de l’Atlantique) aux 22 personnes qui ont perdu la vie. La vigile intitulée « La Nouvelle-Écosse se souvient », dont Justin Trudeau devrait prendre part, sera diffusée sur la page Facebook «Colchester-Supporting Our Communities».

«C’est l’occasion pour nous de montrer aux familles et amis qu’on est là pour eux. J’espère que vous serez nombreux à vous joindre à nous et à porter du rouge aujourd’hui», a dit le premier ministre Justin Trudeau, lors de son point de presse vendredi.

Le Service de police de la Ville de Granby a organisé une haie d’honneur, vendredi après-midi, pour honorer la mémoire de la gendarme Heidi Stevenson, tuée lors de la tragédie survenue le week-end dernier en Nouvelle-Écosse.