Andrée Brault a reconnu avoir volé 88 500$ à deux entreprises de Granby.

Une Granbyenne plaide coupable pour fraude

Une employée de comptabilité accusée d'avoir fraudé deux entreprises de Granby pour un total de 88 500$ a reconnu sa culpabilité, lundi, devant le tribunal.
Andrée Brault, 60 ans, a plaidé coupable devant le juge Serge Champoux aux deux accusations de fraude qui pesaient contre elle depuis son arrestation, en août 2014.
On reprochait à la Granbyenne d'avoir volé 81 000$ à l'entreprise National Pneumatic et 7500$ à Gestion Christiane Lapointe. L'accusée a agi en se transférant, petit à petit, des montants qui transitaient par son département.
«Quand je l'ai su, elle ne travaillait déjà plus ici, a indiqué à La Voix de l'Est Christiane Lapointe, qui fait du design d'intérieur. C'est un détective qui me l'a appris. Tout avait été fait pour que je ne le sache pas.»
Les délits ont été commis en 2011 et 2012 chez Gestion Christiane Lapointe et de 2010 à 2014 chez National Pneumatic. Ce fabricant de fournitures industrielles avait aussi entamé des procédures civiles contre Mme Brault, avec qui des ententes de remboursement ont ensuite été établies. L'entreprise n'a pas voulu commenter le plaidoyer de l'accusée.
Mme Lapointe, pour sa part, n'a été remboursée que par son assureur. Elle n'a jamais revu Andrée Brault. «Elle avait l'air toute simple... C'est quand même extraordinaire.»
La cause revient devant la cour en octobre pour les plaidoiries sur la peine. Mme Brault s'expose à une peine maximale de 14 ans de prison.