Les Nuits blanches ont commencé jeudi soir à Bromont, montagne d’expériences.
Les Nuits blanches ont commencé jeudi soir à Bromont, montagne d’expériences.

Une formule qui marche à Bromont

Mickael Lambert
Mickael Lambert
La Voix de l'Est
Bromont, montagne d’expériences continue de miser sur l’événementiel pour faire rayonner ses pentes. Après avoir annulé la soirée du 14 décembre dernier en raison des conditions météorologiques, le centre de ski a débuté officiellement jeudi sa série de Nuits blanches, ces soirées de ski où les pentes demeurent ouvertes jusqu’au petit matin et où l’ambiance enflamme le bas des pentes.

L’idée de garder les pentes de ski ouvertes jusqu’à 2h du matin ne date pas d’hier. Aux dires du directeur marketing et des communications de la montagne Marc-André Meunier, il y a près de vingt ans que le centre de ski inclut ces longues soirées dans sa programmation.

Au fil des ans, les Nuits blanches sont toutefois devenues bien plus qu’un prolongement d’horaire avec des spectacles et une offre culinaire qui se sont greffés au concept initial. Plus qu’un simple sport hivernal, Bromont, montagne d’expériences s’efforce de faire une soirée de ski un événement à inscrire à son agenda.

« Nous avions organisé des spectacles de temps à autre dans les dernières années, mais c’est vraiment l’hiver dernier que nous avons pris conscience que nous tenions quelque chose en invitant des artistes pour animer l’après-ski » rappelle Marc-André Meunier.

Après les artistes invités, le centre de ski a mis sur pied une nouvelle zone piste avec la microbrasserie Archibald animée par un DJ invité près du Versant du Village.

Et comme il s’agissait de la première Nuit blanche, un feu d’artifice était prévu à 21h question de bien réveiller les skieurs et planchistes pour le reste de la soirée.

Ski et musique

Les Nuits blanches fonctionnent particulièrement bien selon l’administration de Bromont, montagnes d’expériences. En effet, l’achalandage sur les pentes va parfois même jusqu’à doubler lors de ces rendez-vous nocturnes.

« On a calculé notre clientèle et les gens viennent principalement pour le ski, mais d’ajouter du contenu à la soirée ça crée un attrait supplémentaire » estime le directeur du marketing et des communications.

En bas des pentes, c’est également ce qu’affirment plusieurs skieurs qui commençaient à affluer pour la soirée au passage de La Voix de l’Est, vers 19h.

« Nous allons faire quelques descentes puis profiter de l’ambiance. Nous sommes des habitués, mais plutôt que de simplement décider sur un coup de tête de venir, on s’est gardé la soirée d’avance et on est venu avec des amis » note le planchiste Martin Lacroix venu de Mont-Saint-Grégoire avec sa copine.

Bien que la formule s’adresse davantage aux adolescents qu’aux adultes, plusieurs jeunes familles profitaient du centre de ski en début de soirée.

« Avec les enfants, je ne resterai pas jusqu’à 2h du matin, mais c’est agréable d’avoir de l’ambiance comme ça », précise Valérie Morin qui venait d’arriver pour se procurer une passe.

Formule

Outre les six Nuits blanches restantes, Bromont, montagne d’expériences utilisera tout au long de la saison une formule semblable. Une sauce qui devrait permettre au centre de ski de mousser ses recettes.

« En plus des Nuits blanches, il y aura des événements tous les samedis du 4 janvier au 14 mars avec des artistes, ainsi que les Jeudis shows. Tout ça permet de compenser pour les quelques week-ends où la température n’est pas fameuse » note Marc-André Meunier.

En attendant, la saison de ski semble bien partie à Bromont. Malgré quelques journées plus difficiles, les deniers jours ont permis de dépasser les projections financières selon lui.