La formation vise à transformer les pratiques des gestionnaires et à maximiser l’intégration de nouvelles compétences.
La formation vise à transformer les pratiques des gestionnaires et à maximiser l’intégration de nouvelles compétences.

Une formation universitaire pour les gestionnaires du CIUSSS

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Le milieu de la santé est en pleine transformation; il est happé de plein de fouet par une augmentation des besoins de la population et une grave pénurie de personnel. Beaucoup de cadres ont aussi quitté ces dernières années, laissant place à une relève plus jeune et moins expérimentée. Dans ce contexte, le travail des gestionnaires du CIUSSS de l’Estrie-CHUS n’a jamais été aussi différent. Pour répondre à un besoin grandissant de la part des gestionnaires, le Centre Laurent Beaudoin de l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke a lancé un nouveau programme de formation de 2e cycle dédié aux gestionnaires du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

La formation vise à transformer les pratiques des gestionnaires et à maximiser l’intégration de nouvelles compétences. Elle mise sur une approche pédagogique axée sur l’intégration progressive des apprentissages par l’action et par l’accompagnement.

« La formation, l’expérimentation et l’accompagnement des gestionnaires sont des facteurs clés de succès pour la transformation du milieu de la santé. En suivant ce programme, les gestionnaires sont amenés à penser différemment pour créer des solutions conjointes visant l’amélioration de la prestation de services et de la performance par une approche expérientielle axée sur la pratique et la collaboration », mentionne Émélie Corriveau, directrice adjointe du Centre Laurent Beaudoin de l’École de gestion.

« Cette formation universitaire, bâtie Pour et avec nous, selon le modèle de gestion LEADS, représente un moyen d’engager nos cadres, avec moins de dix ans d’expérience en gestion, dans leur propre développement à titre de leader transformationnel afin d’inspirer leurs équipes pour l’atteinte des résultats souhaités. Elle permet de connaître, de s’approprier et de transférer des connaissances ainsi que des outils dans leur réalité et celle du réseau de la santé et des services sociaux. Les journées de formation créent, entre ces cadres provenant de différentes directions, un lieu d’échanges et de collaboration pour relever de manière novatrice les défis actuels et de favoriser la transformation des façons de faire pour assurer des soins et des services de qualité et sécuritaires à la population desservie sur notre territoire », explique Nathalie Hamel, chef de service au soutien à la transformation et services aux cadres au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Ce programme de formation peut être dispensé partout à travers le Québec. Pour s’inscrire à ce programme et bénéficier de cette formation spécifique, les organisations doivent conclure une entente de services avec l’Université de Sherbrooke.

+ LE CIUSSS REÇOIT UNE NOTE DE 95,6 D'AGRÉMENT CANADA

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a récolté un taux de conformité global de 95,6 % de la part d’Agrément Canada. Agrément Canada est l’auditeur externe des hôpitaux canadiens. C’est l’organisme qui vérifie leurs pratiques et leur gouvernance pour s’assurer qu’ils soient conformes aux attentes.

« C’est aussi un regard extérieur qui nous permet à nous, comme gestionnaires, d’identifier nos forces et nos opportunités et de voir les endroits où nous pouvons nous améliorer », avait expliqué en entrevue à La Tribune la présidente-directrice générale adjointe (PDGA) du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Robin-Marie Coleman.

Rappelons que des visiteurs d’Agrément Canada ont passé une semaine dans les différentes installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS du 20 au 25 octobre dernier. En octobre, les visiteurs ont visité entre autres tout le secteur de la santé mentale et des dépendances : l’Hôtel-Dieu, la psychiatrie et l’urgence psychiatrique, l’Hôpital de Granby et aussi des organismes communautaires. Dans le cadre de cette visite, les huit visiteurs d’Agrément Canada, dont un provenant de l’interne, ont évalué 2190 critères dans 20 installations visitées sur le territoire. Près de 200 personnes ont été inscrites à l’horaire au cours de plus de 85 rencontres au cours de la semaine, ce qui a nécessité près de 60 déplacements.

L’évaluation est divisée en trois blocs. Dans le premier, le CIUSSS a raflé des notes de 100 % pour la gouvernance, de 97,9 % pour le leadership et de 100 % pour la santé publique. Près de 150 critères ont été évalués pour ce bloc.

En jeunesse, le CIUSSS a une note de 96,7 %, et de 98,7 % pour la santé mentale et dépendance. Pour ces deux vastes départements, environ 550 critères ont été évalués.

Pour la prévention et le contrôle des infections, le CIUSSS a une note de 77,5 %, une note de 91,8 % pour la gestion des médicaments, et de 83 % pour le retraitement des dispositifs médicaux réutilisables. Pour ce bloc, il y avait de 175 critères évalués.

Depuis la création des CIUSSS et des CISSS le 1er avril 2015, le plan des visites d’Agrément Canada est réparti sur cinq années.

Les visiteurs d’Agrément Canada seront de retour en Estrie du 1er au 6 novembre 2020 et se pencheront cette fois sur les programmes de santé physique et les programmes des services généraux et de télésanté.