«Soyez audacieux, sortez des sentiers battus et osez proposer des solutions tonifiantes pour votre communauté», suggère le maire de Granby et préfet de la Haute-Yamaska, Pascal Bonin, aux promoteurs.

Une enveloppe de 244 000 $ pour le développement des communautés

Les maires de la Haute-Yamaska ont choisi de consacrer 244 000 $ au Fonds de développement des communautés pour 2017-2018. Une somme qui permettra, encore cette année, de soutenir des initiatives locales et régionales.
Le responsable du dossier à la MRC de la Haute-Yamaska, Samuel Gosselin, souligne qu'il s'agit « d'une main tendue à la population, aux organismes et aux municipalités », en précisant que la ville de Granby peut désormais bénéficier du Fonds, contrairement aux années passées.
Pour avoir la chance d'être retenus, les projets doivent viser les grandes priorités de la MRC, comme le développement et le renforcement du tissu social, les services de proximité offrant des emplois, les projets en environnement, en développement durable et en protection des services écologiques, la rétention des jeunes et des aînés, ainsi que le développement agroalimentaire et l'occupation du territoire. 
« L'aide financière octroyée dans le cadre du Fonds de développement des communautés a un effet moteur pour faciliter la réalisation de projets. Elle peut également inciter d'autres bailleurs de fonds à épauler financièrement les projets », fait remarquer le maire de Granby et préfet de la Haute-Yamaska, Pascal Bonin.
« Soyez audacieux, sortez des sentiers battus et osez proposer des solutions tonifiantes pour votre communauté. »
L'exemple de Waterloo 
Le lancement de cet appel de projets s'est déroulé mardi à la plage de Waterloo. À juste titre, car la municipalité a grandement profité de ce Fonds, et du Pacte rural qui existait avant lui. 
Le maire de Waterloo, Pascal Russell, a déclaré qu'à son arrivée en poste, en 2005, la ville était morose et que ce programme a permis de mettre en place de nombreux projets rassembleurs. La plage municipale en est un exemple ; joliment aménagée, elle est désormais le théâtre d'événements sportifs, de concerts et de rassemblements populaires.
Y allant d'un plaidoyer pour les municipalités rurales, M. Russell a rappelé que Waterloo a reçu plus de 1 350 000 $ depuis 2004 pour la mise en place ou la bonification de projets tels que la bibliothèque publique, le parc Artria et la Place du centenaire. Ce dernier estime à environ 3 000 000 $ les retombées économiques de ces investissements dans son milieu.
« De tous les projets que j'ai vus mis en place par le gouvernement, c'est l'un des meilleurs et des mieux adaptés à notre territoire », a-t-il conclu. 
Au fil des ans, d'autres municipalités de la Haute-Yamaska ont également développé d'importants projets grâce au Fonds. Parmi eux, mentionnons la Coopérative au coeur du village à Saint-Joachim-de-Shefford, la Maison des jeunes de Saint-Alphonse-de-Granby, le parc des Montagnards à Shefford et le Pavillon Gévry-Lussier de Sainte-Cécile-de-Milton.
Les octrois maximaux peuvent atteindre 80 % de la valeur totale des projets, selon la municipalité visée, jusqu'à concurrence de 60 000 $.
Moins cette année 
L'an dernier, 272 000 $ avaient été consacrés au Fonds de développement des communautés. Pascal- Bonin qualifie la diminution de l'enveloppe actuelle de « décision fiscale ». En fixant le fonds à 244 000 $, cela a permis, selon lui, de mieux répartir les charges de la MRC, en n'impactant pas d'autres postes de dépenses.
Rappelons que les sommes allouées dans le cadre du Fonds sont tributaires d'une aide financière du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire.
Tous les promoteurs doivent soumettre l'ébauche de leur projet à leur conseil municipal avant le 15 septembre prochain. Ils doivent également rencontrer le conseiller en développement de la ruralité, Samuel Gosselin, avant le dépôt des propositions.
La date de tombée des projets est fixée au 20 octobre 2017. Ceux-ci seront ensuite analysés par un comité apolitique, formé de quatre citoyens et de la directrice générale de la MRC, Johanne Gaouette.
Pour connaître toutes les modalités d'inscription, on joint M. Gosselin au 450 378-9976 poste 2504 ou à sgosselin@haute-yamaska.ca.